Espagne: le Barça en conquérant, le Real en reconquête

Le FC Barcelone, leader du Championnat d’Espagne, espère poursuivre sa marche triomphale samedi contre la Real Sociedad et pousser dans ses retranchements le Real Madrid, humilié dans le clasico et contraint de réagir dimanche à Eibar pour la 13e journée.

Luis Suarez joueur football barcelone

. Qui pour barrer la route au Barça?

Démonstration mémorable face au Real (4-0) le week-end dernier en Liga, victoire sans appel contre l’AS Rome (6-1) mardi en Ligue des champions: il ne fait pas bon affronter le FC Barcelone en ce moment.

Le leader barcelonais (1er, 30 pts) a fait le trou en tête du Championnat d’Espagne avec quatre longueurs d’avance sur l’Atletico Madrid (2e, 26 pts), qui affronte l’Espanyol Barcelone samedi (17h15 GMT), et six sur le Real (3e, 24 pts).

Pour les Catalans, l’occasion est belle ce week-end de profiter de cette excellente forme pour enfoncer le clou. “Nous sommes sans doute dans une période faste”, a résumé l’entraîneur Luis Enrique.

Le prochain adversaire sur la route du Barça s’appelle la Real Sociedad, qui se rend au Camp Nou samedi après-midi (15h00 GMT).

Pas de chance pour les Basques: Barcelone aura sans doute envie de se venger d’une défaite 1-0 à Anoeta en janvier dernier qui avait plongé tout le club catalan dans une crise passagère, avant de décrocher un somptueux triplé Liga-Coupe-Ligue des champions au printemps.

Et même si le nouvel entraîneur du club de Saint-Sébastien, Eusebio Sacristan, connaît bien le Barça pour avoir entraîné la réserve blaugrana, il sera difficile pour l’équipe basque de résister au trio offensif “MSN” (Messi-Suarez-Neymar), qui reste sur un total de sept buts en deux matches. “C’est de l’or pour notre équipe”, a résumé Luis Enrique.

. Le Real dos au mur avant Eibar

Après une victoire poussive mercredi en C1 face au Shakhtar Donetsk (4-3 après avoir mené 4-0), le Real continue de panser les plaies ouvertes lors du clasico.

Certes, ses six points de retard sur le Barça ne sont pas encore insurmontables à ce stade de la saison, d’autant que la “Maison blanche” aura l’occasion de se rapprocher provisoirement de la tête pendant que le club catalan sera mobilisé pour le Mondial des clubs au Japon (10-20 décembre).

“Nous ne sommes qu’en novembre. Tous les objectifs restent atteignables”, a martelé l’entraîneur madrilène Rafael Benitez, fragilisé par le clasico mais confirmé dans ses fonctions par le président Florentino Pérez.

Toutefois, l’écart creusé par Barcelone contraint Madrid à réussir un carton plein dans les prochaines semaines sous peine de voir la crise s’accentuer.

Sur le papier, la visite à Eibar ne devrait être qu’une formalité pour le Real: le budget prévisionnel du modeste club basque, sauvé in extremis de la rélégation cet été après la rétrogradation administrative d’Elche, est de 32 M EUR en 2015-2016, contre 18 fois plus pour la “Maison blanche” (environ 580 M EUR de revenus attendus).

Sauf que sur le terrain, Eibar se bat comme un lion. Les hommes de l’entraîneur José Luis Mendilibar n’ont perdu que deux matches cette saison, mais c’était face au deux actuels premiers du classement (3-1 contre Barcelone, 2-0 contre l’Atletico). Et ils occupent une flatteuse 6e place (20 pts), à seulement quatre longueurs du Real, qui va devoir se méfier des étonnants Basques.

. Séville-Valence, une question de survie

Séville et Valence ont en commun d’être à la peine en Liga comme en Ligue des champions, où les deux clubs se sont inclinés cette semaine: respectivement 4-2 contre Mönchengladbach et 2-0 face au Zenit Saint-Pétersbourg.

Du coup, les Andalous (11e avec 15 pts) et les Valenciens (7e avec 19 pts), affaiblis par les blessures, sont sous pression en Liga avant de s’affronter dimanche à Séville (19h30 GMT) pour un duel à quitte ou double.

La victoire semble impérative pour s’accrocher au haut du tableau. Et le rêve d’une nouvelle qualification européenne au printemps prochain est sans doute à ce prix.

Le programme (en heures GMT):

Vendredi:

Levante – Betis Séville 0-1

Samedi:

(15h00) FC Barcelone – Real Sociedad

(17h15) Atletico Madrid – Espanyol Barcelone

(19h30) Malaga – Grenade

(21h00) Las Palmas – Deportivo La Corogne

(21h05) Celta Vigo – Sporting Gijon

Dimanche:

(11h00) Getafe – Villarreal

(15h00) Eibar – Real Madrid

(17h15) Rayo Vallecano – Athletic Bilbao

(19h30) Séville FC – Valence

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *