Escrime, championnats d’Afrique : LE GÂTEAU ET LA CERISE POUR LA Délégation MALIENNE

L’année 2018 commence bien pour l’escrime malienne. C’est le moins que l’on puisse dire après la belle moisson de la sélection nationale aux Championnats d’Afrique junior et cadet qui se sont déroulés du 1er au 5 mars au Nigeria. Non seulement les escrimeurs maliens (quatre escrimeurs) se sont illustrés en remportant deux médailles (une médaille d’argent et une médaille de bronze), mais deux arbitres de notre pays ont également obtenu leur diplôme d’arbitres internationaux au sabre. Il s’agit de Maître Issa Kélétigui Coulibaly et du jeune tireur international, Abdoul Kafar Kané qui deviennent, ainsi, les premiers Maliens à obtenir le statut d’arbitres internationaux au sabre, catégorie B. Les deux jeunes arbitres ont décroché leur diplôme à l’issue d’une session de formation qui s’est déroulée, à quelques jours du début des Championnats d’Afrique junior et cadet. «Il y a une session de formation pour les trois armes, à savoir l’épée, le sabre et le fleuret.

On aurait aimé avoir le diplôme pour les deux autres armes, mais on n’avait pas suffisamment d’argent pour nous inscrire aux stages à l’épée et au fleuret. Au niveau de la FIE (Fédération internationale d’escrime), les sessions de formation des arbitres sont payantes, mais ce n’est que partie remise, on verra ça la prochaine fois», a expliqué Maître Issa Kélétigui Coulibaly.
«Nous sommes fiers d’avoir obtenu ce diplôme d’arbitre international au sabre que nous dédions à tout le peuple malien», ajoutera le jeune arbitre international qui, à l’instar d’Abdoul Kafar Kané, a fait ses premiers pas d’arbitre aux Championnats d’Afrique junior et cadet, c’est-à-dire, deux jours seulement après l’obtention de leur diplôme. «Plus d’une dizaine de pays étaient en lice au Nigeria, tout s’est bien passé pour nous. C’est une nouvelle carrière qui commence pour nous, mais Abdoul Kafar Kané lui va continuer à tirer (combattre) quelques années encore, avant de se consacrer uniquement à l’arbitrage et à la formation», indiquera Issa Kélétigui Coulibaly. Evoquant la compétition proprement dite, notamment le parcours de la sélection nationale, il dira que les escrimeurs se sont bien comportés dans l’ensemble et «ont prouvé que le Mali fait partie des pays qui montent en puissance».
«Pour cette 8è édition des Championnats d’Afrique junior et cadet, il y avait plus de dix pays qui se sont affrontés en équipe et en individuel. Le Mali a remporté deux médailles, une médaille d’argent en équipe et une médaille de bronze en individuel, œuvre de Mahamadou Samaké.
La sélection nationale était composée de trois escrimeurs : Mahamadou Samaké, Gaoussou Coulibaly N°2 et Yacouba Sylla. Les jeunes ont fait honneur au drapeau national», insistera Maître Issa Kélétigui Coulibaly, avant de témoigner sa reconnaissance au président de la Fédération malienne d’escrime (FME), Wahabou Zoromé qui a tout fait pour permettre à la sélection nationale d’être présente au Nigeria.
La belle prestation des escrimeurs maliens aux Championnats d’Afrique junior et cadet intervient, un mois après l’obtention par la FME de trois bourses de formation, dont une bourse olympique. Celle-ci a été accordée à Kélétigui Diabaté qui aura donc l’honneur de représenter le Mali aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. Les deux autres boursiers sont Raphaël Dembélé (Koutiala) et Ibrahim Traoré (Sikasso) qui sont allés à l’Académie internationale d’Alger pour un an de formation. «Nous allons continuer à chercher des bourses de formation pour les jeunes, promet le premier responsable de l’escrime malienne, Wahabou Zoromé.
Aucun sport ne peut se développer sans formation; pour nous, la formation n’a pas de prix et nous serons toujours prêts à mettre les moyens qu’il faut pour renforcer les capacités à tous les niveaux», insistera celui qui a été le premier maître d’arme du Mali et qui préside aux destinés de la fédération depuis la mort du père fondateur de l’escrime malienne, Boubacar Diouf, décédé en 2011.
Souleymane B. TOUNKARA

Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *