En réalité, le Mali n’a pas d’équipe !

ll a fallu les deux défaites face à l’Ethiopie à Bamako (3-2) et  au  Malawi (2-0) pour que les Maliens se rendent compte qu’ils n’ont pas une vraie équipe de football digne de ce nom. Durant ces deux rencontres, les Aigles du Mali ont manqué d’un leader sur le terrain, quelqu’un qui donne de la voix  et qui imprime le dynamisme,  comme ce fut le cas de Seydou Kéïta lors des grands matches.

joueurs footballeurs aigles equipe nationale mali

A part ce dernier et Cheick Tidiane Diabaté de Bordeaux, le reste de l’effectif évolue en deuxième division dans les différents championnats  soit au championnat moyen au Maroc ou au Congo. Donc, il est très difficile de bâtir sur cette base   une équipe de grands calibres.  Malgré les moyens colossaux déployés par le ministère des Sports et la bonne volonté de la  Fédération Malienne de Football,  la situation est très grave et même compliquée. Il faut que les Maliens se mobilisent derrière l’équipe nationale. Seydou Kéïta et ses coéquipiers ont fortement besoin du soutien de tous  les fils du pays.    Une fois la qualification  acquise ce mercredi, le sélectionneur national des Aigles du Mali, Henry Kasperzack doit vite revoir son effectif. Malheureusement, le technicien  franco-polonais est toujours à la recherche d’une équipe.   Ce lundi à partir de 11 heures au Centre de Kabala, il sera face à la presse pour expliquer la défaite face au Malawi et se projeter sur le match contre l’Algérie. Il faut préciser que le Mali occupe toujours la deuxième place du groupe B avec 6 points  et un goal average  0. Avec sa victoire, le Malawi est 3ème avec 6 points mais un goal average de – 4. L’Ethiopie ferme la marche avec 3 points. Une victoire face à l’Algérie suffira aux Aigles de décrocher leur qualification quel que soit le résultat du match Ethiopie-Malawi.

A.B. HAÏDARA

SOURCE: L’Indépendant  du   17 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.