Eliminatoires Can Maroc-2015, Mali-Malawi : Gagner d’entrée !

Les Aigles du Mali entament les éliminatoires de la Can Orange Maroc 2015 contre les «Flames» du Malawi ce samedi 6 septembre à 19h au Stade du 26-Mars de Bamako. Un match qu’il faudra gagner d’entrée pour mieux négocier la 2e journée le 10 septembre prochain contre l’Algérie, à Blida.

 chan aigle mali football joueur

La dernière confrontation entre le Mali et le Malawi date de la CAN Angola 2010. On se rappelle que lors de la 3e et dernière journée du groupe A à Cabinda (18 janvier), le Mali avait battu le Malawi par 3 buts à 1 sur des réalisations de Fréderic Oumar Kanouté, Seydou Kéita et Mamadou Bagayogo. On se rappelle également que lors des éliminatoires de la CAN Tunisie 1994, le Mali avait tenu en échec le Malawi (1-1) à Lilongwe en août 1992 avant de s’imposer à Bamako (2-1) juillet 1993. C’est dire que les statistiques entre les deux formations sont largement en faveur du Mali qui, en trois confrontations officielles, peut se targuer d’avoir réussi deux victoires et un nul.

Ceci dit, les réalités footballistiques actuelles nous imposent d’autres analyses. «Il n’y a plus d’équipe faible», a précisé le sélectionneur des Aigles, Henri Kasperczak. L’on sait que le Malawi a passé par deux tours précédents pour se hisser dans la phase de poules. L’on sait aussi que c’est le Malawi qui a éliminé le Bénin lors du dernier tour pour arracher son ticket pour les éliminatoires de poules«Le Malawi est une bonne équipe bien organisée. Nous l’avons supervisé lors de sa double confrontation contre le Bénin. Samedi, nous allons jouer avec sérieux et application pour gagner le match  et mériter notre statut de favori», rassure Henri Kasperczak. Sur le terrain, l’inusable capitaine Seydou Kéita et ses coéquipiers ont besoin de rassurer devant leur public. Les 23 joueurs retenus par le coach ont tous répondu à l’appel et sont en regroupement depuis lundi soir au Centre Ousmane Traoré de Kabala. Jeudi dernier, à la faveur d’un point de presse, le sélectionneur et trois joueurs (Seydou Kéita, Cheik Tidiane Diabaté et Adama Tamboura) ont fait l’état des lieux des préparatifs et se sont prononcés sur le match contre le Malawi. «Nous devons posséder le ballon pour vaincre le Malawi samedi. Il est important d’entamer la compétition par une victoire qui fera du bien pour la suite», a indiqué Henri Kasperzack. Le capitaine Seydou Kéita ne veut pas se satisfaire du statut de favori que la presse colle aux Aigles. Pour lui, il faudra attendre le résultat du match pour connaître le favori. Le capitaine des Aigles ajoute que la clé du match se situe au niveau de l’envie et de la motivation. Quant au goaleador de Bordeaux, Cheick Tidiane Diabaté, il pense que ce match est une opération rachat pour les Aigles. Eux qui ont fait deux matches nuls lors de leur deux dernières sorties à Bamako. «J’ai toujours marqué au Stade du 26-Mars. J’espère que ce serait le cas contre le Malawi ce samedi. Mais tout compte fait, l’essentiel pour nous c’est de gagner et peu importe qui va marquer», rassure Cheick Tidiane Diabaté.

L’ambiance au sein du groupe Aigles est de mise. Pour le capitaine Seydou Kéita, il y a le respect mutuel et l’environnement est sain. Quant à l’infirmerie, le médecin des Aigles, Dr Adama Sangaré rassure : «L’infirmerie est pratiquement vide. Il y a quelques joueurs qui sont arrivés avec des bobos que nous avons pu circonscrire».

Tous les ingrédients sont donc réunis dans le nid des Aigles pour une bonne entame des éliminatoires de la Can Orange Marco 2015 ce samedi face au Malawi. L’apport du public est très attendu pour galvaniser la troupe.

Sur les 23 Aigles retenus, certains seront à leur première sélection. Les défenseurs Alassane També (Courtrai, Belgique) et Abdoulaye Traoré dit Abedi (Djoliba AC). D’autres feront leur première apparition au Mali. Il s’agit des médians : Birama Touré (Nantes, France) et Mamoutou Ndiaye (Zulte Waregem, Belgique) et des attaquants : Bakary Sacko (Wolverhampton, Angleterre) et Nouha Dicko (Wolverhampton, Angleterre). On signale au passage les absences du gardien titulaire Soumaïla Diakité parti monnayer son talent en Iran, les défenseurs Cédric Kanté, Adama Coulibaly «Police» et les milieux Samba Sow et Samba Diakité.

Baba Cissouma

SOURCE: Match  du   5 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.