District de football de Barouéli : Le coup d’Etat manqué contre Lassana Kouma

Apparemment, les amis du candidat malheureux à la présidence de la Fédération malienne de football, Sahala Baby n’arrivent toujours pas à digérer leur défaite face à Mamoutou Touré dit Bavieux, lors de l’Assemblée générale élective du 29 août 2019. Et pourtant, Bavieux a toujours mis un accent particulier sur la réconciliation de tous les acteurs du football malien pendant sa campagne et après son élection à la tête de la Fémafoot pour un mandat de 4 ans. Il a également toujours tendu la main à ses adversaires pour qu’ensemble ils puissent gérer ce football.

Malgré tout, il y a des gens qui sont dans la dynamique de la crise avec des actes de sabotage dont le but ne vise que leur propre intérêt.

C’est le cas du district de football de Barouéli où un nouveau bureau parallèle a été mis en place en catimini, le samedi 16 novembre et dirigé par un certain Tahirou Sylla alors que le mandat de l’actuel Lassana Kouma n’est pas terminé. Cela avec la complicité du président de la Ligue de football de Ségou, un certain Mamadou Sow, qui oublie que les données ont changé aujourd’hui. Mme Daou Fatoumata Guindo n’est plus aux affaires. Le patron du football malien s’appelle bel et bien Mamoutou Touré dit Bavieux. Donc la récréation est terminée. Quel théâtre de mauvais goût sert encore !

Cette attitude de déstabilisation de Madou Sow au niveau des districts a été fortement dénoncée par le monde du football. Apparemment, le président de la Fédération malienne de football a condamnée cet acte.

Le hic dans cette affaire est que l’actuel président du district de football de Barouéli, Lassana Kouma n’était pas informé du renouvèlement du bureau. C’est sur les réseaux sociaux qu’il a appris qu’un nouveau bureau a été mis en place avec un nouveau président.

Joint par nos soins, Lassana Kouma a catégoriquement démenti l’élection d’un nouveau président à la tête du district de Barouéli. “C’est dans la soirée du samedi que beaucoup de gens ont commencé à m’appeler pour savoir ce qui se passe à Barouéli. Moi-même, j’étais étonné. C’est pour vous dire que je ne suis pas au courant du renouvellement du bureau de notre district en tant que président puisque mon mandat n’est pas terminé. Donc, c’est un faux débat. Je suis toujours le président légitime du district de Barouéli. Je pense que trop c’est trop. Comment on peut mettre en place le bureau d’un district en catimini ? C’est dommage”, nous a précisé Lassana Kouma.

Pour la petite histoire, c’est le même Madou Sow (président de la Ligue de football de Ségou) qui avait mis en place le bureau du district de Barouéli dirigé par Lassana Kouma. Comme aujourd’hui, les deux dirigeants ne parlent plus le même langage suite à la crise du football, donc il faut tout faire pour dégager Lassana Kouma oubliant qu’il ne peut rien faire tant que Bavieux Touré est président de la Fédération.

“Juste après l’élection, Bavieux nous a demandé de faire tout pour qu’on puisse collaborer avec la Ligue de football de Ségou. Nous n’avons posé aucun problème parce que cela permettra d’apaiser la crise. Malheureusement, Madou Sow ne veut pas que la crise se termine. C’est vraiment notre opinion. Mais, s’il continue à combattre Lassana Kouma, ce sera très difficile pour lui. Cette fois-ci, nous sommes prêts à tout pour soutenir notre président légitime Lassana Kouma. C’est pour vous dire que c’est lui notre président”, nous a confié un responsable du district de Barouéli. C’est dire que le coup d’Etat contre Lassana Kouma ne marchera pas.

Notons qu’aujourd’hui Lassana Kouma est membre du comité exécutif de la Fédération malienne de football, président du district de football de Barouéli, président de l’AS Bakaridjan de Barouéli et président des ressortissants du cercle de Barouéli à Bamako. Qui dit mieux ?                                                                             

El Hadj A.B. HAIDARA

Source: journal Aujourd’hui Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *