Démission du sélectionneur du Mali Alain Giresse

Le Français Alain Giresse, visiblement inquiet pour sa “propre sécurité” après l’élimination virtuelle du Mali des qualifications du Mondial-2018, a démissionné de son poste de sélectionneur, a annoncé jeudi sa fédération (Femafoot).

alain giresse entraineur aigle

“Effectivement, Giresse nous a présenté sa démission mercredi, a expliqué Boubacar Baba Diarra, le président de la Femafoot. Il dit ne plus pouvoir psychologiquement et mentalement diriger l’équipe. De plus, il dit agir ainsi pour sa propre sécurité.”

“Cela devenait trop difficile”, a expliqué à VOA Afrique l’ancien milieu de l’équipe de France championne d’Europe en 1984. “Il souhaitait vraiment mettre fin à son contrat”.

“J’ai donc donné mon accord”, raconte Boubacar Baba Diarra, “il a appuyé cette démarche avec une lettre officielle de démission”.

Selon le président, il a demandé “deux jours de congés” afin de voyager en France pour “décompresser”, avant de revenir à Bamako “pour dire officiellement au revoir au monde du football”.

“Nous sommes en train de réfléchir à son remplacement”, souligne-t-il, pensant au match du 6 octobre contre la Côte d’Ivoire.

“Nous n’avons que trois semaines avant le prochain match, mais nous ne pouvons pas faire un choix dans la précipitation, donc nous allons opté pour une solution provisoire avant de bien réfléchir pour faire le bon choix”, a-t-il conclu.

La direction technique nationale devrait assurer l’intérim à la tête des “Aigles” en attendant le recrutement d’un nouveau sélectionneur.

Fragilisé par la pression populaire à la suite d’un mauvais enchaînement de résultats, le technicien de 65 ans a donc jeté l’éponge à trois mois de la fin d’un contrat qui expire le 30 novembre 2017.

Après une décevante CAN 2017 au Gabon, avec une sortie dès le premier tour, ses “Aigles” occupent la dernière place du groupe C de qualifications au Mondial 2018.

A cinq longueurs du leader du groupe C, la Côte d’Ivoire, le Mali n’a plus que d’infimes chances de qualification à deux journées de la fin.

La lourde défaite 6-0 du Mali le 2 septembre au Maroc puis le nul 0-0 mardi au retour lors de la 4e journée des qualifications au Mondial ont “pesé” dans la décision du technicien français, selon la fédération.

Habitué à l’Afrique, Giresse a dirigé le Mali à deux reprises de 2010 à 2012 puis de 2015 à 2017. Il a également été sélectionneur du Gabon (2006-2010) et du Sénégal (2013-2015).

VOA Afrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *