Demi-finale Can 2017 : Ghana-Cameroun : duel au sommet !

La deuxième  demie finale oppose  ce soir le Cameroun au Ghana.  En raison de leurs qualités, on aurait souhaité leur  confrontation en finale. Ce qui  aurait donné un cachet particulier à cette CAN 2017, gâchée par l’élimination prématurée du pays organisateur, le Gabon.

 

ayew andre jordan joueur footballeur ghana black stars Pharaons egypte

 A la veille de cette 31énième édition de la CAN qui se joue au Gabon, le Ghana et le Cameroun n’étaient pas dans la même logique. Le Ghana se retrouvant dans une poule avec deux équipes (le Mali et l’Egypte)   à la recherche d’un second souffle, et un maillon faible (l’Ouganda), n’avait pas beaucoup de soucis pour se tirer d’affaire lors du premier tour. Et l’occasion pour lui de poser les jalons d’un sacre s’offrait à lui. Comme on pouvait s’attendre les Ghanéens continuent d’étaler  leurs ambitions. À ce stade de la compétition tout porte à croire  qu’ils s’acheminent vers un sacre.  Cette  victoire finale, si elle est acquise aura été cultivée par cette équipe du Ghana depuis sa première sortie. Les Ghanéens ont confirmé tout le bien qu’on peut penser d’eux dans une compétition. Parce qu’ils sont à leur sixième demie finale successive  de CAN. En effet, le Ghana ne peut être qualifié d’outsider, parce qu’il a  toujours disposé d’une équipe constante, comme pour confirmer qu’il est une nation de football en Afrique. Et malgré leur deuxième place dans la phase de poule derrière l’Egypte, les jeunes Ghanéens ont toujours fait preuve de combativité pour imposer leur suprématie. En quarts de finale face à la République Démocratique du Congo, les Ghanéens grâce aux frères Ayew (Jordan et André) se sont qualifiés pour les demies finales. Et on a pu constater une certaine maturité de l’équipe. En réalité, en venant au Gabon les Blacks Stars n’ont qu’une seule ambition : remporter la coupe  pour l’avoir ratée deux ans plutôt face aux Eléphants de Côte d’ivoire. En face pour cette deuxième demie finale, le Ghana trouve sur son chemin le Cameroun. Cette équipe Camerounaise  a une particularité, la combativité dans la solidarité. Elle qui a effectué le déplacement  du Gabon avec un  moral déséquilibré, après la défection de huit joueurs. Mais, avec cinq points, le Cameroun a dominé le groupe A, et éliminé le Sénégal en quarts de finale pour se retrouver à un doigt de la finale.

Pour cette confrontation (Ghana-Cameroun), on retiendra que les deux équipes ont des atouts différents. Mais dispose chacune de joueurs capables de faire la différence, à chaque fois que l’occasion leur est offerte.

Le Ghana est une équipe structurée, équilibrée et homogène avec des éléments solides sur toutes les lignes : une défense solide, un milieu tenu par Mubarack Wakasso et une attaque technique et mobile. Contrairement aux autres équipes Ghanéennes, ces jeunes plus frais pour avoir moins joués dans leurs clubs respectifs, évoluent ensemble depuis un certain temps. Ce qui leur permet de jouer les premiers rôles ces dernières années. Face aux Camerounais, les Ghanéens pourront miser sur leur technicité et surtout les actions individuelles sporadiques des frères Ayew, des incursions de Atsu et de  Mubarak Wakasso. Si les frères Ayew se retrouvent sous  l’impulsion du virevoltant Christian Atsu,  il n‘y a pas de doute que le Ghana s’imposera. Cependant cette technicité suffira-t-elle face à un adversaire qui pratique un football physique, engagé du début à la fin du match ? Autre point fort des Camerounais, le mental. Et devant un favori comme le Ghana, les Camerounais sauront contenir et renverser la tendance grâce à ce mental qui constitue leur principale arme ?  En plus de ces atouts, la solidarité dans tous les compartiments de l’équipe constituera une donne importante dans la rencontre. Seulement qu’ils doivent se méfier des contres dont les Ghanéens ont le secret pour surprendre et créer le danger.

Les  Camerounais ont pu se faire un bon moral par rapport aux défections évoquées plus haut, cependant  la question est de savoir  aujourd’hui si cette histoire de primes de matches qui refait surface ne déstabilisera pas le groupe ? En effet, avant la CAN, tout avait été clarifié par rapport aux primes de matches et de qualifications  des Lions Indomptables. Mais contre toute attente  le problème crucial des Camerounais  lié aux primes surgit en pleine compétition, et à quelques heures des demies finales. Le ministre des Sports du Cameroun a tout fait afin que l’affaire ne soit pas  étalée sur la place publique. Et cela pour ne pas polluer l’atmosphère et jeter en pâture l’équipe reconnue pour ses revendications intempestives de primes de matches à la veille de chaque CAN.

Au-delà des atouts des deux équipes, la plus audacieuse et la plus efficace devant les buts pourra se tirer d’affaire. Parce qu’on peut dominer le match et le perdre. Les Maliens, les Marocains et les Congolais ne diront pas le contraire.

 

  1. Roger Sissoko

 

Source : L’ Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *