Défaite des Aigles face au Malawi 2-0 : Les limites de Kasperczak

Le sélectionneur Franco-polonais arrivé à la tête des nôtres en janvier 2014 ne finit pas de désapprendre. Une fois de plus cette responsabilité de la défaite malienne (0-2),  enregistrée contre le Malawi lors de la 5ème journée, jouée le samedi 15 novembre 2014 à Blantyre, incombe au seul Kasperczak.

Henry Kasperczak entraineur selectionneur franco polonais federation malienne football femafoot mali

Le retour d’Henri  Kaspercsak n’est pas gagnant. En 5 journées disputées, la sélection malienne sous sa houlette n’a obtenu que 2 victoires contre 3 défaites (6 buts marqués contre 6 buts encaissés).  Une fois de plus, l’équipe malienne n’a pas du tout existé face aux petits poucets du Malawi à l’occasion de ce 5e acte des éliminatoires de la CAN 2015. Difficilement gagnants  face aux Flammes du Malawi,  lors de la journée initiale  (2-0), les Aigles du Mali se sont inclinés par le même score à Blantyre. H. Kaspercsak, indécis dans ses choix tactiques voire dans ses choix des hommes a vu son équipe se faire engloutir par la téméraire formation malawite. Pourtant,  les Aigles du Mali, déjà sonnés au stade du 26 mars par les Walyas d’Ethiopie à l’issue de leur match de la 4ème journée (2-3), n’ont pas su rebondir. Plusieurs défaillances expliquent cette lanterne malienne.

L’alignement de joueurs blessés ou diminués physiquement d’entrée : Cheick Tidiane Diabaté à la pointe de l’attaque et de Tongo Ahmed Doumbia à la récupération a beaucoup pesé dans la balance face au Flammes malawites. Ce qui est contraire aux critères de choix évoqués par lui-même lors de sa présentation à la presse. En aucun moment le Mali n’a pu imposer son jeu face à son adversaire du jour. Conséquence, Oumar Sissoko, portier des Aigles ira chercher le ballon au fond de ses filets à deux reprises. Les buts ont été marqués par Robert Ngambi à la 64e mn et par Esau Kanyenda à la 85e mn.

Par ailleurs, à chaque fois son équipe fait l’objet d’un chamboulement. Ainsi, Salif Coulibaly a été sacrifié dans la charnière centrale au détriment d’Idrissa Coulibaly. Par contre, c’est bien Fousseini Diawara, latéral droit de métier, moins bien dans l’axe qui devait changer de poste ou être excusé. Aussi, on a l’impression que le Mali affiche son intention de faire un match nul à la place d’une victoire. N’eut été la bonne passe de Oumar Sissoko, portier des Aigles, les protégés de Kaspercsak auraient pu perdre sur un score un peu plus lourd. Car les Flammes ont obtenu 6 occasions de buts, dont 4occasions nettes en période inaugurale.

Après 5 journées disputées, on n’a pas senti cette retouche du coach des Aigles. Est-ce que le discours de Kasperczak passe ? Est-ce que les moyens étaient suffisants pour mettre l’équipe dans des conditions optimales ? Kaspercsak est-il vraiment capable ? Kaspercsak est-il dépassé ?

En somme, les Aigles du Mali n’ont pas fait le poids contre leurs adversaires du groupe B : l’Algérie, l’Ethiopie et le Malawi.

Maintenant la qualification se passe forcément contre l’Algérie, le mercredi 19 novembre 2014 au stade du 26 mars de Bamako.  Un match difficile, puisque l’Algérie veut venir confirmer sa victoire étriquée (1-0, un but jugé litigieux) de l’aller et celle contre l’Ethiopie (3-1) lors de la 5ème journée. Donc, le public doit jouer son rôle de 12ème homme pour passer ce tour des éliminatoires.

L’équipe probable du Mali contre l’Algérie: Soumaila Diakité, Salif Coulibaly, Idrissa Coulibaly, Adama Tamboura, Ousmane Coulibaly, Mamoutou N’Diaye, Sambou Yatabaré, Yacouba Sylla, Sigamari Diarra, Mustapha Yatabaré et Abdoulaye Diaby.

Classement du groupe B après la 5e journée : 1er Algérie 15 points +8, 2e Mali 6 points 0, 3e Malawi 6 points -4, Ethiopie 3 points -5.

Yacouba TANGARA

 

SOURCE: Le Prétoire  du   17 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.