Cyclisme: cinq équipes françaises à l’assaut de 2014

Pierre-Michael Micaletti sportif cycliste

AG2R La Mondiale, Cofidis, Europcar, FDJ.fr et Bretagne-Séché sont les cinq équipes françaises qui auront à cœur de briller pour cette nouvelle saison sur route. Et contrairement à d’habitude, elles savent déjà qu’elles participeront toutes au prochain Tour de France. En effet, l’organisateur a décidé d’inviter les deux équipes françaises de deuxième division Bretagne-Séché et Cofidis. AG2R La Mondiale et Europcar ont déjà leur billet puisqu’elles font partie du WorldTour. D’ici juillet, ce club des cinq a du pain sur la planche.

Pour AG2R La Mondiale, la priorité de cette nouvelle saison est de rester dans le gratin du cyclisme mondial et de conforter sa place en WorldTour (18 équipes au total). Désormais, la formation de Vincent Lavenu s’est renforcée pour briller toute l’année et notamment lors des classiques flandriennes au printemps avec Paris-Roubaix comme point d’orgue. AG2R La Mondiale a recruté Sébastien Turgot, 2e à Roubaix en 2012, et Damien Gaudin, qui s’est classé 5e de l’enfer du Nord l’année suivante.

AG2R La Mondiale pourra aussi compter sur le Colombien Carlo Betancur, révélation de l’année 2013 avec une belle campagne printanière sur les classiques ardennaises (3e de la Flèche Wallonne et 4e de Liège-Bastogne-Liège). Il a aussi brillé lors du Tour d’Italie qu’il a terminé à la cinquième position au classement général avec en prime le titre de meilleur jeune. En 2013, AG2R La Mondiale a accumulé neuf victoires dont la plus importante est celle de Christophe Riblon sur le 100e Tour de France en haut des mythiques 21 lacets de l’Alpes d’Huez lors de la 18e étape. Le seul succès français de cette édition.

Cofidis veut oublier 2013

Présente dans le peloton international depuis 1997, la formation Cofidis espère que 2014 sera l’année du renouveau. « Nos coureurs valent beaucoup mieux que le maigre bilan de 2013 [9 victoires, ndlr] », a récemment déclaré Thierry Vittu, le président de Cofidis compétition. «Aujourd’hui, toutes les courses seront importantes pour nous. Au vu de la saison 2013, on ne peut pas se permettre de dire que l’on va viser tel ou tel objectif. Il faut donner le maximum sur toutes les épreuves », a renchéri Didier Rous, l’un des directeurs sportifs de la formation.

Jérôme Coppel et l’Estonien Rein Taaramae, deux espoirs qui étaient très attendus en 2013, espèrent bien rebondir. « J’ai eu beaucoup de pépins et j’ai passé mon temps à courir après la forme », avoue Jérôme Coppel. De son côté, Rein Taaramae « pense en avoir fini avec la mononucléose » qui lui a gâché ces deux dernières saisons. Cofidis pourra encore compter sur l’Espagnol Dani Navarro, la principale satisfaction de l’année passée avec sa 9e place au Tour de France.

Europcar veut relancer Romain Sicard…

Pour Europcar, l’objectif de 2014 est le même que d’habitude : « faire du mieux possible ». Jean-René Bernaudeau, le manager de l’équipe, ne veut pas s’avancer dans les pronostics. Pourtant, en 2013, la formation vendéenne a obtenu 26 victoires, un record depuis sa création en 2000. « Nous espérons réussir notre Tour de France », concède tout de même Jean-René Bernaudeau. Europcar, qui accède cette année au WorldTour, a décidé de tenter de relancer la carrière de l’un des meilleurs Français de sa génération : Romain Sicard.

Champion du monde espoir et vainqueur du Tour de l’Avenir en 2009, Sicard a été retardé dans sa carrière par des blessures. Aujourd’hui, la main tendue de l’équipe Europcar pourrait bien lui permettre de prouver qu’à 25 ans, il a encore de l’énergie à revendre. Le coureur basque qui a terminé 122e du Tour de France 2013 entend bien ne pas laisser filer cette chance. En attendant les premières courses sur le sol français, Europcar s’est déjà illustrée en 2014 avec la très belle victoire de l’Érythréen Natnael Berhane lors de la 9e édition de la Tropicale Amissa Bongo au Gabon.

FDJ.fr toujours ambitieuse

L’équipe FDJ.fr, sur sa lancée de la saison dernière – la meilleure de son histoire -, vise encore plus haut et place la barre à 35 victoires. « L’idée, c’est d’être présent sur tout le calendrier », commente Marc Madiot, qui dirige la formation depuis sa création en 1997. « Essayer de s’améliorer dans les classiques, d’être opérationnel sur les trois grands tours avec le Tour de France en point d’orgue. On a une revanche à prendre. » Voilà les nouveaux travaux d’Hercule pour Marc Madiot.

La plus grosse déception de 2013 a été l’abandon de Thibault Pinot sur le Tour de France alors qu’il s’y était révélé une année auparavant en s’imposant sur l’étape qui arrivait à Porrentruy, en Suisse. Mais sa 7e place sur le Tour d’Espagne en septembre a confirmé son potentiel de grimpeur. « Vous allez le retrouver en 2014 ! », promet Marc Madiot. Il pourra aussi compter sur Nacer Bouhanni et Arnaud Démare, les deux jeunes sprinteurs français de l’équipe qui devraient encore faire parler leur pointe de vitesse.

Bretagne-Séché entre dans la cour des grands

L’équipe Bretagne-Séché est la moins connue des ce club des cinq. Mais le recrutement des frères Feillu à l’intersaison a renforcé le collectif de cette formation. L’aîné, Romain, a porté le Maillot jaune sur le Tour de France en 2008. Le cadet, Brice, a gagné la grande étape andorrane l’année suivante à Arcalis. A l’instar de l’ex-équipe bretonne Saur-Sojasun qui avait animé le Tour de France 2013, mais qui n’avait pas trouvé de sponsor pour repartir, Bretagne – Séché devrait s’en tenir au même rôle et si possible tout au long de la saison.

Son jeune coureur argentin, Eduardo Sepulveda (22 ans), vient de prendre aussi la 6e place du Tour de San Luis dans son pays natal. « Eduardo Sepulveda a encore du travail, mais il a des qualités. Il est tout neuf dans le vélo et il faut qu’il sache mieux se placer dans le peloton. Mais il apprend vite et sera opérationnel rapidement. J’ai toujours un œil sur les coureurs des “petits pays” du vélo », lance Emmanuel Hubert, le directeur sportif qui espère que tous ses coureurs vont « mouiller le maillot ». Ambition : 12 victoires.

rfi

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *