Crise au sein du Djoliba AC : Karounga Kéïta dit Kéké veut la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire le 24 octobre

Depuis quelques mois le Djoliba AC, considéré comme l’un des clubs de référence au Mali, traverse une crise qui ne dit pas son nom. Jusqu’à présent, certaines anciennes gloires et dirigeants du club n’arrivent pas à digérer la relégation des Rouges de Bamako en deuxième division. Pour trouver une solution au sein de la grande famille du Djoliba AC, un Collectif dénommé “Sauvons le Djoliba” a vu le jour. Il est composé d’anciens joueurs, de dirigeants, de supporters, sympathisants et militants du club. Depuis quelques semaines, ce Collectif  est à pied d’œuvre pour la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire prévue,  ce samedi 24 octobre, au Centre Islamique d’Hamdallaye.

Karounga Keita dit Keke membre club djoliba ac

Le but essentiel de cette Assemblée n’est autre que de mettre en place un nouveau Comité exécutif pour diriger le club de Hèrèmakono. En d’autres termes, il s’agit de faire partir l’actuel président Tidiane Niambélé et son équipe. D’ores et déjà, le Collectif “Sauvons le Djoliba”

a entrepris une série de démarches afin de sensibiliser les uns et les autres sur ce projet dont le but est de donner une nouvelle image au Djoliba. Le Samedi 17 octobre dernier, ce fut le tour du Président d’honneur à vie, Karounga Kéïta dit Kéké de se prononcer sur la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire. Selon lui, c’est le seul moyen aujourd’hui pour que la famille du Djoliba puisse se retrouver et parler  le même langage. Pour ce faire, l’ancien président du Djoliba Karounga Kéïta rencontrera cette semaine Tidiane Niambélé et son équipe en vue d’adhérer à la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire du 24 octobre prochain.  Hier dimanche, le Collectif “Sauvons le Djoliba” a rencontré les joueurs de l’équipe sur le même sujet. C’est dire que les choses avancent pour le changement tant souhaité au sein du Djoliba.

Alou B HAIDARA

 

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *