Crise au sein de la Femafoot ; La FIFA tranche en faveur de Baba Diarra et des sanctions tombent….

La crise au sein de la Fédération malienne de Football a atteint une proportion inquiétante. Conséquence : le football malien est paralysé et son existence se trouve menacé avec l’existence de deux fédérations. Du coup, place au désordre. Et pour trancher le différend, des missionnaires de la Fifa ont séjourné  à Bamako en fin de semaine. En conclave samedi dernier à l’hôtel Olympe avec les dirigeants de la Femafoot, les missionnaires ont reconnu le général Baba Diarra comme seul  patron légitime. Pour ce qui est des dissidents, la Fifa se dit ouverte pour échanger avec eux.

Général Boubacar Diarra dit M’Baba femafootDes sanctions ciblées

Dans la foulée, Baba Diarra a pris des sanctions ciblées à l’encontre de certains dirigeants. Elles sont de trois natures : la sanction à vie qui concerne deux dirigeants dont Tidjani Niambélé, président du Djoliba AC ; une sanction de 10 ans pour neuf autres personnes dont  le président du Cob, Moussa Konaté  et enfin une sanction de cinq ans pour 5 personnes pour toutes disciplines sportives. Parmi celles-ci, il y a N’Pa Sylla président de AS Duguwolonvila.

Pour Baba Diarra, les deux dirigeants sanctionnés à vie sont la source même de la crise.

Pour validation de ces sanctions, la Femafoot compte saisir les instances suprêmes du ballon rond, la Caf et la Fifa dans les jours à venir.

Rappelons que, le ministre des sports, Housseini Amion Guido, avait fermé les stades et exigé un bilan de l’année écoulée. En prenant cette décision, le ministre Guindo a évité le pire, puisque les 2 fédérations (celle que dirige Baba Diarra et celle des frondeurs) ont toutes voulu débuter leur championnat respectif. Alors à quand la fin de ce désordre?

Touré

 

source : Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *