Coupe du Monde U20 : la France enchaîne face au Mali et affrontera les Etats-Unis en huitièmes de finale

L’équipe de France U20 a conclu la phase de poules par un troisième succès consécutif face au Mali (3-2). Michael Cuisance, Moussa Diaby et Amine Gouiri ont marqué. Les hommes de Bernard Diomède terminent à la première place du groupe E et retrouveront les Etats-Unis de Timothy Weah en huitièmes de finale, mardi prochain à Bydgoszcz (17h30).

  • En tête du groupe E de ce Mondial U20 en Pologne, assurée de disputer les 8es de finale, l’équipe de France avait pour ambition d’enchaîner un troisième succès face au Mali et de conclure la phase de poule sans avoir encaissé le moindre but. Forte de ses succès face à l’Arabie Saoudite (2-0) et au Panama (0-2), la France n’avait pourtant besoin que d’un match nul pour assurer la première place. L’idée était de s’éviter un choc dès les 8es, face au premier du groupe F, probablement l’Argentine, possiblement la Corée du Sud ou le Portugal. Pour ce faire, les Bleus devaient surmonter l’obstacle malien. Champion d’Afrique de la catégorie, le Mali avait dû concéder le nul face au Panama en ouverture (1-1), mais s’était bien rattrapé contre les Saoudiens lors de la 2e journée. Un succès obtenu à l’arraché (3-4) après avoir été mené 1-3 ! Pour cette troisième rencontre, Bernard Diomède ne changeait pas son schéma (4-3-3), mais une nouvelle fois quelques titulaires.

    Ilan Meslier récupérait la place d’Alban Lafont dans le but, Nicolas Cozza son poste de latéral gauche. Son remplaçant face au Panama, Evan N’Dicka, était aujourd’hui aligné dans l’axe, aux côtés de Jean-Clair Todibo. Au milieu, le Brestois Ibrahima Diallo et le Rémois Sambou Sissoko faisaient la paire aux côtés de Cuisance. Devant, on retrouvait Moussa Sylla. À Gdynia, lieu des premiers sourires bleus de ce Mondial en Pologne, les Français se faisaient d’abord bousculer. À dix, après la blessure à l’oeil de Jean-Clair Todibo (7e), la France était avertie par Ibrahima Koné. Après un contrôle dans le sens du but, le joueur du FK Haugesund (Norvège) enroulait une frappe qui s’écrasait sur la barre transversale de Meslier (9e) ! L’avertissement était sans frais et dans la foulée Michael Cuisance, impeccable depuis le début de la compétition, surprenait le Mali. Clément Kanouté était contré par Alioui à l’entrée de sa surface et Cuisance héritait du ballon. Le milieu de Gladbach ne se faisait pas prier et fusillait Youssouf Koita du pied gauche (0-1, 12e). La réaction des Aiglonnets était immédiate. L’attaquant du RB Salzburg, Sekou Koita, se défaisait facilement de Todibo et déclenchait une frappe puissante du pied gauche depuis l’entrée de la surface.

    Une fin de match électrique

    Ilan Meslier était sans réaction. (1-1, 14e). Moussa Sylla tentait lui de remettre les Bleus en ordre de marche, mais sa tentative trouvait les gants de Koita (20e). Le jeu se durcissait et les fautes hachaient la rencontre. Fodé Konaté écopait d’un carton jaune (25e), quand Ibrahima Diallo y échappait (27e). Gêné à l’oeil, pas dans un bon jour, Todibo était remplacé par le Strasbourgeois Youssouf Fofana (31e), qui sur sa première intervention écopait d’un jaune (32e). Malgré une tentative de N’Dicka, qui filait au-dessus (33e), les Bleus laissaient quelques espaces derrière. Le Mali n’en profitait pas et les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score nul à la pause (1-1). Au retour des vestiaires, les coups pleuvaient pendant tout le premier quart d’heure. Evan N’Dicka recevait le genou d’Ibrahima Koné sur le crâne et titubait quelques instants, avant de reprendre sa place (52e). Les Bleuets accentuaient peu à peu la pression sur le but adverse et les occasions se succédaient à l’heure de jeu. Moussa Sylla éliminaient deux adversaires avant de manquer le cadre d’un rien dans la surface (61e) et c’était ensuite au tour de Nabil Alioui de porter le danger sur le but malien, mais sa tête déclenchée au point de penalty était contrée in extremis (63e).

    Dans la foulée, après une superbe parade de Koita sur une tête de Sylla, Abdoulaye Diaby touchait bien involontairement le ballon de la main dans sa surface ! Moussa Diaby transformait la sentence et redonnait l’avantage aux Bleuets (1-2, 65e). À mesure que le match avançait, la tension était de plus en plus palpable sur la pelouse. La formation de Mamoutou Kane voulait à tout prix glaner le point qui leur assurerait la deuxième place. Moussa Diaby laissait sa place à Yacine Adli pour les dernières minutes (77e) et Michael Cuisance était remplacé par Amine Gouiri (83e). Et il ne fallait que quatre minutes à l’attaquant lyonnais pour inscrire son deuxième but de la compétition, parfaitement lancé par Yacin Adli dans la surface (1-3, 87e). La messe semblait dite. Mais l’agressivité malienne payait au finish. Après un sauvetage de Meslier (90e+4), Ousmane Diakité réduisait l’écart dans la surface (2-3, 90e+6). Les Bleuets terminaient la phase de poules invaincus, avec trois victoires au compteur, 7 buts marqués pour 1 seul encaissé, et s’avançaient vers les Etats-Unis, en huitièmes de finale. Le Mali terminait à la seconde place et devait attendre les rencontres du soir pour connaître son adversaire.

Source: footmercato

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *