Coupe du monde, Russie 2018 : MALI-GABON, LES AIGLES PRESQUE AU COMPLET

Sur les 22 joueurs convoqués par le sélectionneur national, Alain Giresse, seulement deux manquaient à l’appel au passage de notre équipe de reportage hier matin au stade Modibo Keïta. Il s’agit des deux défenseurs centraux, Salif Coulibaly et Molla Wagué.

joueur-footballeur-malien-aigle-entrainement

Les Aigles affronteront les Panthères du Gabon, samedi au stade du 26 Mars dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018.
En regroupement à l’hôtel Alfarouk depuis lundi, le groupe des Aigles n’était pas encore au complet hier lors de la séance d’entraînement qui s’est déroulée au stade Modibo Keïta. Sur les 22 joueurs convoqués par le sélectionneur national, 2 manquaient encore à l’appel : Salif Coulibaly et Molla Wagué.
Selon un responsable du staff technique qui a requis l’anonymat, le retard pris par les deux défenseurs centraux «est lié à un problème d’avion». «Salif Coulibaly a joué dimanche la finale de la Coupe de la confédération avec le TP Mazembé et malheureusement pour nous il n’y avait pas de vol pour Bamako après la rencontre. Normalement,  Salif sera avec le reste du groupe ce soir (hier, ndlr) et participera aux autres séances d’entraînements. Cette remarque vaut aussi pour Molla Wagué qui a eu des problèmes à l’aéroport de Paris. Il est en contact avec le sélectionneur national et a confirmé sa participation au match. Le défenseur central doit également retrouver ses partenaires ce soir» (hier, ndlr), a indiqué notre source.
Excepté donc ces deux joueurs, tout le reste du groupe se trouve déjà à l’internat et les séances d’entraînement ont commencé depuis lundi. Pour le sélectionneur national, Alain Giresse, un match international est toujours important surtout pour une équipe qui a raté le départ. Et l’ancien international français d’expliquer que les séances d’entraînement permettent au staff technique de retrouver des valeurs et un état d’esprit. «On est à la recherche d’un résultat positif, donc c’est à nous de travailler sur le système de jeu qu’on doit mettre en place pour battre le Gabon. Pour l’instant, tout se passe bien et on remercie le bon Dieu puisqu’on n’a pas de joueurs à l’infirmerie», se réjouit le technicien français.
Convoqué pour la première fois en Equipe du Mali (EDM), suite aux forfaits de Bakary Sakho et Abdoulaye Diaby, Souleymane Diarra sera l’une des attractions de cette confrontation avec les Panthères du Gabon. Interrogé par nos confrères de Footballmali.com, l’ancien joueur du Réal n’a pas pu cacher son émotion d’être dans le groupe de l’EDM pour ce match très important dans la course à la qualification au Mondial, Russie 2018. «Je suis animé d’un sentiment de joie et de fierté. Je l’imaginais dans mes rêves au plus profond de ma modeste personne.
Porter les couleurs de son pays au niveau senior après les juniors est un privilège pour tous les joueurs. Maintenant c’est à moi de prouver que je mérite cette chance. Je donnerai le meilleur de moi-même pour le pays afin de gagner et prouver que je mérite la confiance de mon entraîneur. Je remercie tout le public malien, l’entraineur et l’ensemble du staff technique pour la confiance portée en ma personne. Inch Allah je ferai tout pour combler leur attente», a confié Souleymane Diarra.
L’arrière latéral Youssouf Koné insiste également sur l’importance de ce premier match à domicile après l’échec face aux Eléphants lors de la journée inaugurale (défaite 3-1 au stade de l’Amitié de Bouaké). «Nous avons raté le départ, il faut impérativement gagner contre le Gabon pour rester dans la course et rassurer les supporters. Contre la Côte d’Ivoire, les choses se sont mal passées et c’est à nous de prouver que l’équipe vaut mieux que ce qu’elle a montré lors de cette rencontre.
Sur le plan individuel, je suis très fier d’être avec tous ces grands noms du football malien pour défendre le drapeau national. Tous les joueurs rêvent de porter le maillot de la sélection de leur pays.
Je suis fier d’être Malien et je suis fier de jouer avec l’équipe nationale de mon pays», a confié le défenseur de Lille qui, à l’instar de Souleymane Diarra, a été médaillé de bronze de la dernière Coupe du monde junior. Youssouf Koné n’a pas beaucoup de temps de jeu avec les Lillois, mais en Equipe du Mali, il est titulaire à part entière depuis la mise à l’écart d’Adama Tamboura.
Un autre «héros» du dernier Mondial figure dans le groupe d’Alain Giresse. Il s’agit du milieu offensif, Adama Traoré qui était absent lors de la première journée des éliminatoires pour cause de blessure. Le meilleur joueur de la dernière Coupe du monde junior a beaucoup manqué aux Aigles face aux Eléphants de Côte d’Ivoire et son retour en sélection était très attendu par les supporters.
Le joueur de Monaco sera-t-il l’homme providentiel, samedi contre les Panthères ? Sans chercher à mettre la pression sur le jeune international, on peut s’autoriser à dire que ce dernier a aujourd’hui le potentiel technique suffisant pour jouer le rôle de régulateur de jeu de l’EDM. En tout cas, après ce qu’il a démontré au Mondial et ce qu’il fait en ce moment à Monaco en ligue 1 française, Adama Traoré est bien parti pour devenir l’un des patrons des Aigles.
D. COULIBALY

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *