Coupe du monde de cécifoot : LE MALI FERA SON ENTRÉE EN LICE CONTRE LE BRÉSIL

Le coup d’envoi de la Coupe du monde de cécifoot sera donné, demain en Espagne. Le match inaugural mettra aux prises l’ôte du tournoi, l’Espagne et la Thaïlande au stade du Colegio Sagrado Corazón. 24h plus tard (16h pour être précis) le Mali vice-champion d’Afrique, fera son entrée en lice, contre le Brésil. Notre pays est logé dans le groupe D, en compagnie du Brésil du Costa Rica et de l’Angleterre. La rencontre Mali-Brésil se disputera au stade du Colegio Sagrado Corazón qui a une capacité de 400 places.

Une entrée en matière difficile pour le capitaine Mamadou Thiam et ses co-équipiers surtout quand on sait que le Brésil a remporté quatre titres paralympiques consécutifs (2004, 2008, 2012 et 2016) et deux titres mondiaux consécutifs (2010 et 2014). Après le Brésil, les protégés du technicien Bakary Diawara en découdront avec le Costa-Rica, avant de boucler la phase de poules face à l’Angleterre. La délégation malienne est à Madrid depuis le 3 juin et comprend 10 joueurs et 7 responsables techniques.
Le champion d’Afrique en titre, le Maroc évoluera dans le groupe A qui comprend également, l’Espagne, la Turquie et la Thaïlande. Dans le groupe B on retrouve l’Argentine, la France, la Colombie et l’Iran, alors que la Chine, la Russie, le Mexique et la Corée du Sud s’affrontent dans la poule C. Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale. Les 44 matches du Mondial sont prévus au stade Colegio Sagrado Corazón et l’entrée est gratuite pour les spectateurs.
Le règlement du Mondial des malvoyants s’inspire de celui du football en salle qui a été édité par la FIFA avec quelques aménagements et adaptations pour tenir compte des spécificités du handicap. Deux équipes constituées de cinq joueurs s’affrontent durant deux périodes de vingt minutes pour les non-voyants et de vingt-cinq minutes pour les malvoyants. L’équipe qui marque le plus de buts remporte le match.
Une équipe se compose de quatre joueurs déficients visuels, d’un gardien de but voyant ou malvoyant qui oriente la défense, d’un entraîneur sur la touche qui supervise et d’un guide derrière le but adverse pour le localiser. Un bip sonore peut remplacer le guide. Le ballon est équipé d’un grelot. Les dimensions du terrain sont de 40 x 20 m et les buts de 3 x 2 m. Les longueurs du terrain sont bordées par une barrière gonflable ou en mousse (1,30 m de haut) pour assurer la continuité du jeu.
Un joueur commet une faute s’il réalise une action pouvant nuire à l’intégrité physique d’un adversaire (s’il défend couché, s’il tient ou bouscule un joueur, ou touche volontairement le ballon avec la main). Le ballon est rendu à l’équipe ayant subi la faute. Lors d’une action vers le porteur de balle, le défenseur non-voyant doit signaler sa venue en criant «VOY» (je suis là). La règle du hors-jeu n’est pas appliquée.

Seïbou S.
KAMISSOKO
Vendredi le 08 juin au stade Colegio Sagrado Corazón
16h : Brésil-Mali

LA LISTE DE LA SÉLECTION Gardiens de but, Adama Keita, Salim Diallo.

Défenseurs : Moussa Mariko, Mohamed Sidibé, Mohamed L. Camara.

Milieux de terrain : Seydou Sow, Kalifala Kourouma.

Attaquants : Bandjougou Traoré, Mamadou F. Koné, Mamadou Thiam. Entraîneur :Bakary Diawara.

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *