Coupe Caf : Fin de parcours pour le Stade malien de Bamako !

Malgré la reprise foudroyante de Moussa Coulibaly dans les arrêts de jeu, pour le but égalisateur  face à l’Etoile sportive du Sahel de Sousse de Tunisie dimanche dernier au stade Modibo Keita, le Stade malien ne disputera pas cette année les demis -finales de la coupe Caf. En revanche, l’aventure continue pour l’Etoile sportive et  Al Ahly d’Egypte qui se disputeront  la première place du groupe A lors de la dernière journée.

En  recevant l’Etoile sportive  du Sahel de Tunisie dimanche dernier au stade Modibo KEITA pour le compte de l’avant dernière journée de la poule A en coupe Caf, le Stade malien avait l’occasion de se rapprocher un peu plus des deux ténors du groupe A. Malheureusement, les Blancs de Bamako n’ont pu faire qu’un match nul  d’un but partout au stade Modibo KEITA  face aux Tunisiens bien regroupés en défense. Après une première mi-temps dominée par les blancs de Bamako sans parvenir à trouver la faille, contre toute attente, ce sont  les Tunisiens qui ouvrirent le score. Suite à une action sur le côté droit, Bangoura Alkhaly d’abord collectivement et ensuite individuellement  parvint à ouvrir le score pour l’Etoile sportive. Les poulains de Kamel  Djabour attendirent dans les arrêts de jeu pour égaliser par l’intermédiaire de Moussa Coulibaly, lequel reprenant  une balle extérieurement du pied gauche  et  d’une frappe lointaine ne laissa aucune chance au portier Tunisien Mohamed Jebali. Une égalisation qui intervient à la grande satisfaction du public, mais insuffisante pour  permettre au représentant malien de  poursuivre l’aventure dans cette compétition africaine.

Pour Kamel Djabour , « on a pris un but assassin  qui nous  a  un  peu désorganisé.  Les joueurs  n’ont pas démérité sur l’ensemble de la rencontre. Il faut  en tirer une satisfaction sur ce plan, elle n’est pas comptable, malheureusement pour nous. Mais elle  est plutôt du collectif dans le sens où les joueurs ont acquis une expérience ». Et de d’indiquer « je suis vraiment déçu  dans la mesure où il y avait de la place dans cette poule pour faire quelque chose de mieux. »

L’entraineur adjoint de l’Etoile sportive de Sousse, Ridha Jeddi quant à lui a rendu un vibrant hommage au stade malien.  Selon lui, la meilleure équipe au niveau de la poule A demeura le stade malien. Parce qu’honnêtement dit-il, il a montré un football cohérent.

« Petit à petit en suivant le match qu’il a joué ici où il a laissé beaucoup de traces contre Al Ahly, ensuite le match qu’il a perdu  contre l’Espérance. Ensuite on a vu qu’il y avait un changement au niveau du groupe. La preuve est que Sissoko n’était pas là, Boubacar Bangoura n’a pas été titulaire. Ça nous a mis en confiance. On a pu maîtriser le jeu parce que certains ténors de l’équipe  étaient absents », s’exclama le coach adjoint de l’Etoile du Sahel  qui s’est réjoui de ce match nul  d’un but partout face au Stade malien.

En somme, l’aventure prend fin pour  le Stade malien de Bamako  et l’Espérance sportive de Tunis. Ces deux formations devraient se contenter de jouer les matchs de la dernière journée pour une simple formalité. En plus, elles joueront leurs matchs à l’extérieur. Une aubaine pour Al  Ahly et l’Etoile sportive qui se disputeront la première place du groupe  A.

Almihidi  Touré

 

 

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.