Coupe CAF : Djoliba, un arrière-goût d’inachevé

Tenus en échec 1-1, hier au stade Modibo Keïta, les Rouges se sont qualifiés pour le tour de cadrage, grâce à leur victoire 2-1 à l’aller sur le terrain de Marantha du Togo

 

Le Djoliba s’est qualifié, hier pour le dernier tour de la coupe CAF, mais disons-le sans détours, l’équipe de Hérémakono n’a pas du tout rassuré ses supporters. En tout cas, les inconditionnels ont beaucoup souffert, hier au stade Modibo Keïta, quand on sait qu’il a fallu attendre les arrêts de jeu pour voir les Rouges arracher le nul 1-1, face à Maranatha du Togo qu’ils avaient, pourtant battu 2-1 à l’aller hors de leur base. Après cette belle performance, on pensait que rien de grave ne pouvait arriver au représentant malien et que le capitaine Seydou Diallo et ses coéquipiers allaient se qualifier sans trembler. Mais chasser le naturel, il revient toujours au galop, comme lors de la précédente campagne (défaite 1-0 à domicile contre les Sénégalais de Génération Foot, après un nul 0-0 à Dakar) l’équipe de Hérémakono a encore déjoué devant ses supporters et laissé entrevoir des lacunes que le technicien Georges Kouadio va devoir s’employer à corriger pour prétendre disputer la phase de poules. Ces lacunes concernent, d’abord, le secteur offensif où l’équipe est complètement passée à côté du sujet. En effet, les Djolibistes se sont créés un nombre incalculable d’occasions nettes qui auraient pu leur permettre de tuer le suspense, dès la première période, mais ils n’ont réussi à concrétiser qu’une seule et cela, dans les arrêts de jeu. La première occasion a été obtenue à la 14è minute par le milieu de terrain Sambou Sissoko qui a effectué un slalom dans la défense adverse, avant de tirer sur le gardien togolais, Dawdu Mensah (14è min). Quelques minutes plus tard, l’avant centre Souleymane Coulibaly se présente seul devant le gardien adverse mais perd son duel avec son vis-à-vis qui écope, tout de même d’un carton jaune pour avoir touché le ballon de la main en dehors de sa surface de réparation (20è min).

Au retour des vestiaires, les Rouges continuent sur la même lancée, mais ne parviennent pas à trouver la faille dans la défense de l’équipe visiteuse. L’avant centre Souleymane Coulibaly symbolise cette impuissance devant le but adversaire. Dans les 20 dernières minutes de la rencontre, alors les gradins poussaient l’équipe, Souleymane Coulibaly est servi sur un plateau d’or par Ousmane Coulibaly mais l’attaquant ne cadre pas (71è min). Le jeu est décousu et marqué par des fautes de part et d’autre. L’arbitre marocain, Noureddine El Jaafari siffle plus d’une vingtaine de fautes, dont 10 contre le Djoliba. A 10 minutes de la fin, le milieu de terrain djolibiste, Sambou Sissoko déclenche un puissant tir qui est dévié en corner par le gardien Dawdu Mensah (80è min). Une minute plus tard, le Djoliba passe encore de l’ouverture du score, avec cette tentative non cadrée de Ousmane Coulibaly (81è min). Les joueurs togolais ne baissent pas le bras et contre le cours du jeu, ils débloquent le tableau d’affichage à 7 minutes de la fin. Entré en cours de jeu, Kossigan Christian Salifou, marque d’une frappe imparable après avoir hérité d’une balle dans la surface. C’est la stupeur dans les gradins du stade Modibo Keïta.

Mené au score à domicile, le Djoliba est toujours qualifié mais un deuxième but des Togolais éliminait le représentant malien. La fin de match est dure pour les deux équipes, les joueurs de Maranatha poussent, les Rouges résistent. Dans la dernière seconde du temps additionnel, le nouvel entrant djolibiste, le Camerounais David Ekwa libère tout le stade Modibo Keïta, en marquant du bout des crampons sur une remise de la tête du longiligne Karounga Diallo (90è min +3, 1-1).

«Nous sommes qualifiés, nous rendons grâce à Dieu. Nous allons nous préparer pour le tour de cadrage qui s’annonce encore plus difficile.  Nous allons prendre match par match. Ce fut dur aujourd’hui, parce que nous avons raté trop d’occasions. Si nous avions marqué en première période, le match n’allait pas être aussi dur», a déclaré l’entraîneur du Djoliba, George Kouadio après la rencontre. Désormais, l’équipe de Hérémakono a le regard tourné vers le tour de cadrage, dont le tirage sera effectué dans les prochains jours. Et d’ores et déjà, le capitaine Seydou Diallo et ses coéquipiers savent qu’ils affronteront une équipe reversée de la Ligue des champions d’Afrique, avec match retour à domicile.

Ladji M. DIABY

Dimanche 29 septembre au stade Modibo Keïta

Djoliba-Marantha de Fiopko : 1-1

Buts de Kossigan Christian Salifou (83è min) pour Maranatha; David Ekwa (90è min +3) pour le Djoliba.

Arbitrage du Marocain Noureddine El Jaafari, assisté des ses compatriotes Youssouf Mabrouk et Zakaria Brinsi.

Djoliba : Adama Keïta, Seydou Diallo, Boubacar Traoré, Saïbou Coulibaly, Emile Koné, Mamadou Cissé, Sambou Sissoko, Talatou Djibo, El Hadj Salim Bah (David Ekwa, 78è min), Aboubacar Traoré (Ousmane Coulibaly, 66è min), Souleymane Coulibaly (Karounga Diallo, 82è min).
Entraîneur : Georges Kouadio.

Marantha de Fiopko : Dawdu Mensah, Sumaila Moro, Emmanuel Laryea, Prosper Avor, Anthony Asamoah, Alex Acheampong (Mate Aholou, 70è min), Ametepe Kodjo, Fergani Ayeva, Gustav Yeboah (Kokou Gbodui, 64è min), Francis Owusu, Gafarou Yacoubou (Kossigan Christian Salifou, 51è min).
Entraîneur : Jimmy Corrblah

L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *