Conséquences de la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire de la FEMAFOOT du 30 août dernier : – “Je n’ai pas été arrêté. Il n’ y a aucun problème” Boubacar B. Diarra dixit

En voulant déloger le bureau fédéral de ses locaux, Mamadou Dipa Fané et son équipe expulsés hier par la Police

 

Boubacar Baba Diarra president femafoot

L’affaire de l’Assemblée générale extraordinaire de la Fédération Malienne de Football du 30 août dernier a connu un nouveau rebondissement. L’actuel président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra, a été auditionné hier au Camp 1au motif que certains de ses agents auraient frappé, le mardi dernier, l’Huissier Adama Diakité. D’après les rumeurs, l’Inspecteur général de police qu’il est avait été arrêté. Une information démentie par lui-même : “Je n’ai jamais été arrêté. Actuellement, je suis chez moi. Il n’ y a pas de problème”. Cette affaire d’huissier est venue s’ajouter à une autre. Hier, aux environs de midi,  Mamadou Dipa Fané et ses partisans ont été expulsés par les policiers du 14ème Arrondissement dans leur tentative de déloger le bureau fédéral dirigé par Boubacar Baba Diarra.

a crise au sein du football est en train de prendre une nouvelle tournure, depuis la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire, le dimanche 30 août dernier, dans un hôtel de la place. Ces assises avaient été convoquées par les “frondeurs” en lieu et place du Comité exécutif de la fédération. D’après les textes, il faut 50%+1 du collège électoral pour tenir une telle rencontre. Chacune des deux parties revendiquait cette fameuse majorité. Les demandeurs ont dit se fonder sur 31 des 51 pour convoquer leur assemblée. Tandis que le Comité exécutif, dirigé par Boubacar Baba Diarra,  se prévalait d’une majorité de 31 voix sur 51.  C’était donc la guerre de la majorité.

D’après la résolution de cette rencontre du dimanche, l’actuel président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra, aurait été destitué. Il en est de même pour 9 autres membres de l’actuel comité exécutif. Du coup, un bureau “parallèle” a été mis en place, dirigé par Mamadou Dipa Fané.

Vingt quatre heures après la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire,  le clan de Mamadou Dipa Fané a commis l’après – midi du mardi 1er septembre l’Huissier de justice Adama Diakité, muni du Procès Verbal de l’Assemblée Générale extraordinaire, pour servir au comité exécutif une sommation de libération des locaux de la FEMAFOOT.

S’exprimant hier sur les ondes d’une radio privée, l’huissier a indiqué qu’à son arrivée au siège de la FEMAFOOT, il a demandé à être reçu par le président Diarra pour lui remettre la sommation. Celui-ci s’est dit indisponible et l’a fait orienter vers le secrétaire général Yacoubadian Traoré qui a refusé de prendre possession du document. Mieux (ou pire) il lui a été intimé de se retirer et, comme il a tenu à faire mention de cet incident sur la sommation avant de déposer celle-ci sur les lieux selon une pratique habituelle dit-il, il s’est fait bousculer par quatre ou cinq «agents de sécurité» (sic) qui l’ont jeté dehors. Conséquences: il a eu quelques égratignures sur le corps et a perdu son téléphone portable.

Cette version est en partie confirmée par le président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra, que nous avons eu hier après-midi au téléphone. Il a déclaré qu’il se trouvait en réunion avec les membres du comité exécutif lorsqu’il lui a été annoncé qu’un huissier cherchait à le rencontrer. Il a alors instruit de le diriger vers le secrétaire général, Yacouba Sidiki Traoré. Plus tard, il apprendra que l’huissier en question s’est fait tabasser par des partisans qui se trouvaient là.

Toujours est-il que suite à cet incident, l’huissier a déposé une plainte contre le président et le secrétaire général de la FEMAFOOT auprès du procureur de la Commune IV. Officier supérieur de la police, Boubacar Baba Diarra a été auditionné sur cette affaire hier après-midi par la gendarmerie qui a pris le dossier en main. L’audition terminée, il est rentré librement chez lui contrairement à certaines informations disant qu’il avait été arrêté et envoyé en prison. «Je n’ai pas été arrêté. Actuellement je suis dans ma maison et je n’ai aucun problème» nous a-t-il dit hier aux environs de 18 heures.

Dans la même journée d’hier, aux environs de 11 h 30, un autre incident a été évité de justesse.  Le clan de Mamadou Dipa Fané voulait physiquement déloger le bureau fédéral. D’abord, un groupe de supporters est venu au siège de la fédération. Il a été suivi, peu de temps après, par un autre groupe composé de Sahala Baby,  Bassalifou Sylla, Modibo Coulibaly, Mamadou Dipa Fané, Moussa Konaté, Boubacar Monzon Traoré. Ces différents dirigeants sont entrés dans les locaux de la fédération en présence du Secrétaire général de la FEMAFOOT, Yacouba Sidiki Traoré et d’autres agents.

Selon nos sources, ils se sont installés dans la salle de conférence pendant une heure d’horloge. Finalement, ils en ont été expulsés par les limiers du 14ème Arrondissement. Deux supporters seront interpelés et détenus au Commissariat pour avoir cassé une camera.

A B HAIDARA

 Source: L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *