Compétitions africaines des Clubs : Les matchs se suivent et se ressemblent

Vendredi 9 février, les Onze Créateurs de Niarela accueillaient le CR Belouizdad d’Algérie, au stade Modibo Keïta. Score final : 1-1. C’était au compte du match aller du tour préliminaire de la coupe de la Confédération. Les Onze Créateurs ont marqué juste avant la pause tandis que le CR Belouizdad a égalisé peu après l’heure de jeu. L’ailier algérien Youcef Bechou (62è) a répondu à l’ailier malien, CheicknaSamaké (45e s.p.). Dans l’ensemble de la partie, le match nul reflète la physionomie du match.

«C’est un résultat décevant. C’était un match difficile entre les deux équipes qui étaient tactiquement bien en place », a confié l’entraîneur des Onze Créateurs, Djibril Dramé. «Le football de haut niveau a des exigences. Il n’y a pas de hasard », a ajouté le technicien, qui estime que le manque de compétition se fait ressentir sur son équipe. Et de préciser : « Le temps imparti était trop juste. Nous avons travaillé dur pour qu’on puisse trouver nos repères et faire la différence dès le match aller. Mais ça n’a pas été le cas ». Djibril Dramé se dit néanmoins optimiste et réfléchit à analyser froidement le match et à d’autres dispositifs pour en vue d’un bon résultat au match retour. «Nous allons continuer le travail et mettre à profit les 10 jours pour travailler tactiquement, pourquoi pas faire le même résultat et négocier la suite aux tirs au but », conclut l’entraîneur très optimiste des Onze Créateurs tout en admettant que  les Algériens réalisent une bonne opération. « Mes joueurs se sont bien appliqués. Nous avons bien géré le match. En 2è période, nous avons pu avoir la maîtrise du ballon. Mais, nous avons pu revenir au score », a commenté pour sa part Rachid Taoussi, l’entraîneur de l’équipe adverse, qui compte sur son public au match retour pour rendre la tâche plus difficile au Onze Créateurs. Actuellement en Algérie, il pleut, il neige souvent. Ils doivent se préparer en conséquence », a prévenu le technicien sur les conditions climatiques du match retour prévu à Alger le 20 février.

Le deuxième représentant malien en coupe CAF, le Djoliba est qualifié pour les 16è de finale suite au forfait de son adversaire, Elwa United du Libéria.

Samedi 10 février, au compte du match aller du tour préliminaire de la Ligue des champions, le Stade Malien recevait Williamsville AC de la Côte d’Ivoire, au stade Modibo Keïta. Les Blancs de Bamako ont ouvert le score sur penalty par N’Tji Amadou Samaké (18è min) et les Ivoiriens ont remis les pendules à l’heure en fin de partie 90è+2 par Karidioula Trésor Mofosse. Score final : 1-1. Au coup de sifflet final, c’était la déception du côté stadiste. «Quand une équipe n’est pas en jambe c’est toujours comme ça. Il nous faut une bonne dizaine de matches pour préparer ce genre de match. C’est le haut niveau. On a eu trois ou quatre matches seulement comme préparation. Je pense que ce match va nous faire beaucoup de bien avant la manche retour», a expliqué l’entraîneur du Stade malien, Sékou Seck dit Bako, à la fin de la rencontre.

De son côté, le technicien de Williamsville AC, KouassiAbi Yao,  a salué la belle prestation de son équipe qui fêtait son baptême du feu en Ligue des Champions. «Le Williamsville AC est une jeune équipe qui vient juste de monter en première division ivoirienne, il y a deux ans. Nous avons notre philosophie de jeu. On a croisé une équipe du Stade malien qui sait vraiment jouer au football. Mais nous, en venant à Bamako, on savait que ça allait être très difficile. Il fallait tout faire pour arracher la victoire ou au moins le match nul. C’est ce qu’on a fait», dira le technicien ivoirien. Tout comme CR Belouizdad, Le Williamsville AC a pris une bonne option dans la perspective de la qualification pour les 16è de finale. Mais, au retour ce week-end, tout reste possible pour les représentants maliens.

 

Le Réal s’est également contenté du match nul, hier dimanche. Les Scorpions ont été accrochés par les Nigérians du MFM (1-1). NojeemAkuyemi (15è) a ouvert le score pour le MFM tandis que Mohamed Camara (17è) a remis les pendules à l’heure pour les Réalistes. Le match retour aura lieu le 20 février, au Nigeria.

En trois matches de coupes africaines des clubs à domicile les équipes  maliennes ont toutes fait matchs nuls par le score identique 1-1.

On peut dire que la guigne continue pour nos clubs.

Ousmane CAMARA 

 

Source: Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *