CHAN 2020: le Cameroun s’impose face au Zimbabwe, le Mali assure contre le Burkina Faso

Le Cameroun s’est imposé difficilement face au Zimbabwe pour le match d’ouverture du CHAN 2020 ce samedi 16 janvier 2021. Salomon Charles Banga a inscrit le seul but de la rencontre en seconde période. Le Mali s’est imposé face au Burkina Faso (1-0).

La sixième édition du Championnat d’Afrique des nations s’est ouverte ce samedi 16 janvier à Yaoundé avec la rencontre entre le Cameroun et le Zimbabwe. Les Lions A’ ont, à domicile, l’intention de marquer les esprits, une année avant le coup d’envoi de la prochaine CAN. « En tant qu’hôte de la compétition, nous avons à l’esprit un seul objectif qui est celui de gagner », a déclaré la veille l’attaquant Jacques Zoua Daogari, capitaine du jour.

Pour cette première sortie, le coach des Camerounais, Ndtoungou Mpile Martin, n’a pas aligné d’entrée Yannick Ndjeng, pièce maîtresse du groupe. Malgré plusieurs tirs cadrés dans les 30 minutes, les Camerounais n’arrivent pas à ouvrir le score face à des Zimbabwéens défensifs et perdent beaucoup de ballons. Pourtant, la tête non cadrée de Soga dès la 2e minute devait lancer les hostilités.

Après avoir dominé les 45 premières minutes, les Lions A’ rentrent finalement aux vestiaires sans avoir l’occasion de prendre les devants, malgré la quinzaine de tirs. À la 41e, une dernière frappe signée Félix Oukine Tcheoude passe au-dessus des buts.

En seconde période, les Lions A’ retrouvent la pelouse sans aucun changement dans le groupe. Après avoir encore manqué des occasions, les Camerounais finissent par ouvrir le score grâce à un retourné acrobatique du défenseur Salomon Charles Banga à la 72e minute, sur une passe décisive de Yannick Ndjeng. Le Cameroun fait une bonne opération. Lors de la dernière édition au Maroc, les Camerounais avaient été sortis dès la phase de poule en terminant à la dernière place de son groupe.

Le Malien Siaka Bagayoko (d) fête son but face au Burkina Faso, le 16 janvier 2021. © Pierre-René Worms / RFI

Le Mali assure contre le Burkina Faso

Dans l’autre rencontre du jour, le Mali et le Burkina Faso se rencontraient pour un derby ouest-africain. Pour la deuxième fois de son histoire, le Burkina Faso participe au CHAN. Face au Mali, finaliste en 2016, les Burkinabès devaient sortir le grand.

Et pourtant, les Aigles du Mali ont bien eu du mal à se montrer dangereux lors de la première période, si ce n’est cette frappe puissante de Demba Diallo à la 15e minute, qui passe juste à côté du poteau droit. Autre action importante : sur un ballon repoussé par le gardien burkinabè, Sadio Kanoute manque le cadre (43e).

En deuxième période, le Malien Moussa Koné trouve le poteau alors qu’il est signalé hors-jeu. Quelques minutes plus tard, à la 70e, son coéquipier Siaka Bagayoko ouvre le score de la tête et délivre les Maliens qui vont devoir hausser leur niveau de jeu pour la suite de la compétition.

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *