Championnat national : ONZE CREATEURS-US BOUGOUNI, IL Y A QUATRE ANS…

asec mimosas cote ivoire Onze créateurs coupe Confédération africaine football caf

Quatre ans après leur confrontation en finale de la coupe du Mali remportée 2-1 par les joueurs de la capitale du Banimonotié, les Onze Créateurs et l’Union sportive de Bougouni étaient à nouveau face à face, mardi pour le compte de la 3è journée du championnat national. Pour ces retrouvailles, le contexte était totalement différent, mais cela n’a rien enlevé à l’envie des deux équipes d’empocher les points de la victoire. Au terme d’une partie intense et âprement disputée, les pensionnaires de Niaréla ont fini par dicter leur loi aux joueurs de la capitale du Banimonotié défaits 2-1. C’est sur ce même score que l’US Bougouni s’était imposée en 2012 en finale de Dame coupe, devenant ainsi le premier club de D2 à inscrire son nom au palmarès de la compétition. Les deux buts des Créateurs ont été marqués par Yacouba Niaré (5è min) et Moussa Sissoko à la (90è min+2), tandis que l’unique réalisation de l’US Bougouni porte la signature d’Abdoulaye Traoré (48è min). L’équipe de Niaréla prend ainsi une petite revanche sur son adversaire, même si la victoire des protégés de Djibril Dramé fut laborieuse. «Les jeunes ont bien joué, ils ont mouillé le maillot, je les félicite pour la qualité du jeu produit. Malgré la défaite, je suis satisfait de la prestation de mon équipe», confiera l’entraîneur de Bougouni, Koureïchi Camara. «Sur l’ensemble du match, insistera le technicien, on méritait au moins le partage des points, mais les dieux du stade n’étaient pas avec nous. C’est notre première expérience en D1, l’objectif principal reste donc le maintien. C’est la mission que la direction du club nous a assignée et on fera tout pour atteindre cet objectif», poursuivra l’ancien joueur du Djoliba en lançant quelques piques à l’arbitre de la rencontre, Harouna Coulibaly. «Les deux équipes ont bien joué, je regrette simplement le comportement des arbitres qui ont faussé le jeu», conclura Koureïchi Camara. L’entraîneur des Onze créateurs Djibril Dramé soulignera également la qualité du jeu produit par les deux équipes, tout en regrettant le manque de réalisme de ses joueurs, notamment en première période. «On pouvait tuer le match en première partie mais on a manqué de réalisme devant les buts adverses. La défense de Bougouni nous a posés d’énormes problèmes, mais l’essentiel c’était la victoire. Je félicite mes joueurs pour ce succès qui constitue une petite revanche pour nous après l’échec de l’équipe en finale de la coupe du Mali 2012 contre le même adversaire», ajoutera Djibril Dramé. Effectivement, la première période de la rencontre a été dominée par les joueurs de Niaréla plus entreprenants et qui débloqueront le tableau d’affichage après seulement 5 minutes de jeu. Suite à une charge de l’arrière droit de l’US Bougouni, Aboubacar Konaté dans la surface de réparation, le référé central Harouna Coulibaly accorde un penalty à l’équipe de Niaréla. L’avant-centre des Créateurs, Yacouba Niaré ne tremble pas, il tire du bon côté et permet aux siens de prendre l’avantage au tableau d’affichage (1-0, 5è min). Galvanisés par ce but matinal, les protégés de Djibril Dramé multiplient les assauts dans la surface adverse mais pèchent dans les 30 derniers mètres. La réplique de l’US Bougouni interviendra peu avant la demi-heure : Abdoulaye Coulibaly exécute un coup franc qui oblige le keeper des Onze Créateurs, Allassane Diallo à sortir le grand jeu pour empêcher le ballon d’aller au fond des filets (28è min). L’enthousiasme des visiteurs n’impressionne guère les Créateurs, à l’image de l’attaquant Mamadou Coulibaly qui expédie un missile sur la transversale du keeper Mamadou Coulibaly (35è minute). A la reprise, les protégés de Koureïchi Camara reviennent avec un autre visage. Mieux organisés et plus agressifs, ils assiègent le camp des Créateurs et obligent leurs adversaires à se replier. Très vite, les visiteurs concrétisent leur domination : suite à un coup franc d’Abdrahamane Coulibaly, Abdoulaye Traoré saute plus haut que tout le monde et place une tête imparable (1-1, 48è min). Une juste récompense pour les joueurs de l’US Bougouni qui, après une première période totalement ratés, sont revenus métamorphosés des vestiaires. Le score restera inchangé jusque dans les arrêts de jeu et tout le stade Modibo Keïta voyait déjà les joueurs de Bougouni repartir avec un point. Malheureusement pour eux, deux minutes après la fin du temps réglementaire, Moussa Sissoko entré en cours de jeu, offre la victoire à son équipe, reprenant victorieusement du plat du pied un centre de l’arrière latéral, Lassana Yiriba Samaké (2-1, 90è min+2). S. S. KAMISSOKO Mardi 5 avril au stade Modibo Keïta Onze Créateurs-US Bougouni : 2-1 Buts de Yacouba Niaré (5è min) et Moussa Sissoko à la (90è min+2) pour les Onze Créateurs de Niaréla; Abdoulaye Traoré (48è min) pour l’US Bougouni. Onze Créateurs : Alassane Diallo, Marius Hamed (cap), Ousmane Diarra, Sékou Diarra, Cheicknè Wagué, Abdou Kanouté, Yacouba Diarra, Zoumana Sidibé, Yacouba Niaré (Cheknè Samaké), Lamine Traoré (Mamadou Diallo) et Lassana Samaké. Entraîneur : Djibril Dramé. US Bougouni : Mamadou Coulibaly, Boubacar Konaté (cap), Zamblé Bamba, Toumani Diallo, Ibrahima Mara, Ousmane Sidibé, Ousmane Diarra (Mamadou Kabacono), Sékou Samaké, Mamadou Timbiné, Abdramane Coulibaly (Guy Serge Pacôme) et Abdoulaye Traoré. Entraîneur : Koureïchi Camara.

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *