Championnat national : L’Asko d’humeur positive

Après Afrique football élite et le Réal, les Oranges ont signé leur troisième succès de rang, en battant 3-2 le CSD, samedi, au terme d’un match intense et spectaculaire. Un succès qui permet à l’équipe de se hisser à la deuxième place du classement, derrière le COB et les Onze Créateurs

 

L’ASKO fait une nouvelle victime et continue sa marche en avant. Après Afrique football élite (AFE) et le Réal, défaits, respectivement 1-0 et 2-1, lors des 2è et 3è journées, les Oranges de Korofina ont remis ça samedi, en battant 3-2 le CSD, en ouverture de la quatrième journée du championnat national. Une rencontre qui restera comme l’une des plus intenses depuis le coup d’envoi du championnat.

Les trois buts de l’équipe de la Commune I ont été marqués par Daouda Coulibaly (45è min+2), Aboubacar Traoré (53è min) et Youssouf Simpara (90è min+2). Adama Samaké (30è min) et Gaoussou Traoré (60è min) ont marqué pour le CSD.Grâce à cette victoire, l’ASKO se hisse à la deuxième place du classement, avec 9 points, derrière le COB (10 points) et les Onze Créateurs (8 points).

Les deux équipes ont entamé la partie le pied sur le plancher et dès la 3è minute, les Oranges déclenchent la première alerte. Daouda Coulibaly envoie un boulet de canon qui passe à quelques centimètres des buts gardés par Boubacar Camara.

Cinq minutes plus tard, Daouda Coulibaly passe le relais à son coéquipier Aboubacar Traoré qui se présente seul face au gardien adverse mais ne parvient pas à marquer (8è min). Les visiteurs réagissent par Boubacar Bangoura qui trouve la barre transversale du portier de Korofina, Bakary Kouma (15è min). Ce ne sera que partie remise pour les joueurs de Koulikoro qui débloquent le tableau d’affichage à la demi-heure, grâce à Adama Samaké dont le tir laisse Bakary Kouma sans réaction (30è min, 0-1).

Dans la foulée, le joueur des «7 Villages» obtient la balle du 2-0 mais bute cette fois sur le dernier rempart des Oranges (35è min). Dominée dans le jeu, l’ASKO commence à sortir la tête de l’eau dans les cinq dernières minutes de la mi-temps. à deux reprises, Babe Diarra (40è et 43è min) s’ouvre le chemin des buts, mais ne concrétise pas. à force d’insister, les joueurs de Korofina se voient récompensés dans les arrêts de jeu. Ils obtiennent un penalty provoqué par Lassine Tangara et transformé par Daouda Coulibaly (1-1, 45è min +2). À la reprise, l’entraîneur des Oranges, Alassane Barry injecte du sang neuf dans son effectif, en intégrant Youssouf Simpara. Le match change de physionomie et penche du côté de l’ASKO. Tour à tour, Souleymane Fané (46è min), Moro Traoré (49è min) et Mohamed Wagué (51è min) portent le danger dans le camp des visiteurs, avant que l’attaquant Aboubacar Traoré ne porte le score à 2-1 sur un service de Zeïni Diarra (53è min).

La joie des Oranges de Korofina sera de courte durée, le CSD faisant la jonction au tableau d’affichage, sept minutes plus tard grâce à Gaoussou Traoré. Suite à un cafouillage dans la surface adverse, le joueur du CSD trompe le gardien Bakary Kouma de l’intérieur du pied (2-2, 60è min).

Quatre buts en une heure, le public du stade Mamadou Konaté ne pouvait espérer mieux. Pourtant, le spectacle n’était pas encore fini, puisque dans les arrêts de jeu, le nouvel entrant, Youssouf Simpara marque le troisième but des siens d’une frappe instantanée (3-2, 90è min +2). Score final : 3-2 pour les Oranges de Korofina qui signent ainsi leur troisième succès de rang, après celui des deuxième et troisième journées contre AFE et le Réal. «C’était une rencontre difficile et compliquée mais les joueurs ont répondu présents. Ils se sont battus de la première à la dernière minute et ont été récompensés.

Je suis content et fier de ce qu’ils ont montré aujourd’hui», a déclaré Alassane Barry après la rencontre. Malgré la défaite, l’entraîneur du CSD a également rendu hommage à ses joueurs qui «ont tout donné et méritaient au moins le partage des points». «Je les encourage à continuer sur la même lancée pour la suite du championnat», a ajouté Mamoutou Kané «Mourlé».

À l’instar de l’ASKO, le Réal est également sorti vainqueur de son duel avec l’AS Douanes de Sikasso, dominée par la plus petite des marges (1-0). Le même score a sanctionné la rencontre les Onze Créateurs et l’AS Black star (victoire des Créateurs de Djibril Dramé), alors que l’USC Kita a été accrochée 1-1 par l’Usfas dans la capitale de l’Arachide. Quant au COB, il est allé s’imposer 2-0 au stade Mamadou Diarra H. de Koulikoro, face à l’Union sportive Bougouba (USBO).

Djènèba BAGAYOKO

Samedi 27 novembre au stade Mamadou Konaté

ASKO-CSD : 3-2

Buts de Daouda Coulibaly (45è min +2, s.p.), Aboubacar Traoré (53è min) et Youssouf Simpara (90è min +2) pour l’ASKO; Adama Samaké (30è min) et Gaoussou Traoré (60è min) pour le CSD.

ASKO : Bakary Kouma, Lansseni Tangara, Babe Diarra, Cheick O. Fofana (cap), Zeïni Diarra, Moro Traoré, Gaoussou Camara (Youssouf Simpara, 52è min), Mohamed Wagué, Souleymane Fané (Ibrahim Sissoko, 62è min), Daouda Coulibaly, Aboubacar Traoré.
Entraîneur : Alassane Barry.

CSD : Boubacar Camara, Boubacar Traoré (cap) (Fodé L. Keïta, 54è min), Issa Keïta, Dramane Simpara, Seyba Cissé, Abdramane Diarra, Hussein Fané, Gaoussou Traoré, Adama Samaké, Zanfing Coulibaly (Amara Mallé, 80è min), Boubacar Bangoura «Chokhry».
Entraîneur : Mamoutou Kané.

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.