Championnat national de basket-ball : une journée tranquille pour les favoris

Le coup d’envoi du championnat national de basket, saison 2020-2021 a été donné le samedi 6 mars. Au Palais des sports Salamatou Maïga, quatre rencontres étaient au programme. Chez les Messieurs, Attar club a fait respecter la hiérarchie en dominant l’AS Commune VI (77-68) alors que le Stade malien a dominé le Réal (78-59). Du côté des Dames, l’AS Police et le Stade malien ont également réussi leur entrée en matière, battant, respectivement le promu, Kalaban sport club (75-48) et le Réal (75-57). Pour cette journée inaugurale, presque tous les regards étaient braqués sur la double confrontation entre le Réal et le Stade malien. Mais au finish, on peut dire que les Réalistes n’ont pas pesé lourds et qu’il n’y a pas eu beaucoup de suspense pour les deux face à face. Cependant, du côté des Dames, comme de celui des Messieurs, le public a assisté à des matches plutôt plaisants avec moins de contact. Pour la confrontation des Dames, les deux équipes se sont lancées à corps perdu dans la bataille, dès le coup d’envoi de la rencontre. Le Stade malien, bien emmené par Mariam Fomba prend la direction des opérations. Les joueuses de Sory Diakité remportent le premier quart temps 23-11 avant d’aller à la pause avec un écart de 19 points soit 44-25.

Au retour des vestiaires, les actions offensives sont plus nombreuses du côté du Réal, mais ce sont les Stadistes qui se montrent plus adroites sous le cerceau. Résultat : elles dominent le troisième quart temps 62-43, avant de s’imposer au finish 75-57. Auteure de 23 points, Djouma Berthé, a été la meilleure marqueuse de la rencontre. «Je suis très content de cette victoire, même si le match n’a pas été facile. On s’attendait un peu à ça, parce que le Réal a une bonne équipe et nos confrontations se disputent toujours dans une atmosphère particulière. C’est la première sortie, les joueuses du Réal étaient sous pression pendant les deux premiers quart temps et on a su en profiter pour marquer des points», a analysé l’entraîneur du Stade malien, Sory Diakité. «Tactiquement et techniquement, nous avons répondu présents, je pense que notre victoire est méritée», a ajouté le technicien.

Quant au manager du Réal, Séga Kanouté, il avouera que son équipe traverse une période difficile et évolue loin de son meilleur niveau. «C’est le début de saison et nous avons de jeunes joueuses. Souvent, c’est le manque de régularité dans notre façon de jeu qui handicape l’équipe. Tantôt l’équipe joue bien, tantôt elle joue mal. Nous travaillons pour inverser cette tendance et Inch-Allah, ça ira. Je suis sûr que les joueuses vont rebondira, parce que le Réal a un rôle à jouer dans le championnat, Je suis optimiste pour la suite des événements», a confié celui que les supporters appellent coach Séga.

Dans les autres confrontations des Dames, les deux grandes favorites de la compétition, le Djoliba et l’AS Police, qui étaient en déplacement, ont fait honneur à leur statut. En effet, le Djoliba est allé battre le Centre Bintou Dembélé à Koulikoro (73-46), alors que les championnes en titre ont atomisé le promu Kalaban sport club (75-48).
Sur le tableau masculin, le Centre Bintou Dembélé est tombé à domicile face à l’AS Mandé 49-58, tandis que Attar club de Kidal s’est difficilement imposé face à l’AS Commune VI (77-68). Le champion du Mali en titre, l’AS Police n’a fait qu’une bouchée du Sigui de Kayes, étrillé 74-32 à domicile 74-32, alors que le Réal est tombé devant le Stade malien dans la dernière rencontre de cette journée inaugurale (78-59).


Seïbou S. KAMISSOKO

LES RéSULTATS
En Dames
Réal-stade : 57-75
AS Police-KSC : 75-48
CBD-Djoliba : 46-73
Tata-Attar : 57-70
En Messieurs
Sigui-AS Police : 32-74
CBD-Mandé : 49-58
Attar-Commune VI : 77-68
Réal-Stade 59-78

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.