Championnat d’Angleterre : MOURHINO PRENDRA -T-IL LE DESSUS SUR GUARDIOLA ?

Les amoureux du football auront les yeux rivés sur Manchester ce samedi (11h30). Manchester United et Manchester City s’affrontent dans le cadre de la quatrième journée de Premier League. Si l’affiche est habituellement suivie, l’édition de cette année de ce choc mancunien est particulièrement alléchante. Sur les bancs de touche où José Mourinho et Pep Guardiola vont poursuivre leur rivalité ou sur le terrain où plusieurs duels seront également à suivre, ce choc sur la pelouse d’Old Trafford promet.

- Liverpool/Chelsea - 20.01.2007 - Premier League -
Récemment transféré à Manchester City, Claudio Bravo va connaître ses débuts en Premier League contre les Red Devils. Après deux saisons très réussies au FC Barcelone, le portier chilien va découvrir un nouveau championnat et aura la lourde tâche de remplacer Joe Hart. Non désiré par Pep Guardiola, le gardien anglais est parti du côté du Torino. À 33 ans, Bravo arrive dans la peau du numéro 1 et aura fort à faire face à l’armada offensive de Manchester United. Dans la cage adverse, David De Gea est l’un des meilleurs gardiens de Premier League. Après des débuts critiqués à Old Trafford, le gardien espagnol a rapidement confirmé tout son talent pour devenir le titulaire indiscutable dans la cage des Red Devils.
Duel de recrues pour cette confrontation entre John Stones et Éric Bailly. Priorité de Mourinho pour renforcer sa défense, le rempart ivoirien n’a pas mis longtemps à s’imposer à Manchester United. Élu joueur du mois d’août chez les Red Devils, le joueur de 22 ans n’a pas tardé à montrer ses qualités physiques avec 12 duels gagnés et 7 tacles en trois rencontres.
En face, les attaquants mancuniens auront fort à faire avec Stones. Devenu le défenseur le plus cher de l’histoire, le joueur de 22 ans est lui aussi un élément très prometteur. L’ancien défenseur d’Everton correspond parfaitement au profil recherché par Guardiola. Fort dans les duels (11 gagnés), Stones est moins dans l’agressivité que Bailly, avec seulement un tacle depuis le début de la saison.
La star contre l’homme de l’ombre, voilà comment résumer le duel qui s’annonce entre Paul Pogba et Fernandinho. Le Français a été recruté 110 millions d’euros par Manchester United et est ainsi devenu le joueur le plus cher de l’histoire. Particulièrement attendu pour ses débuts, le milieu de terrain n’a pas déçu avec déjà 20 duels gagnés en seulement deux matchs et une présence offensive intéressante (3 occasions créées). S’il n’est pas le joueur le plus médiatisé à Manchester City, Fernandinho en est l’un des tauliers. Arrivé chez les Citizens en 2013, le Brésilien a toujours eu sa place dans le onze des différents entraîneurs passés sur le banc mancunien. L’arrivée de Guardiola n’a pas changé la donne et Fernandinho s’est notamment illustré pour sa précision dans la relance, primordiale dans le jeu prôné par le technicien espagnol (87% de passes réussies).
Tous les deux achetés à prix d’or par leur club respectif, Anthony Martial et Raheem Sterlingont connu une première année différente. Titulaire chez les Red Devils et parmi les meilleurs joueurs du club la saison passée, le Français a conservé sa place dans le onze de départ malgré l’arrivée de Mourinho. Pourtant, le joueur de 20 ans est pourtant plus en difficulté depuis le début du championnat avec aucun but inscrit. Tout l’inverse de Sterling qui semble revivre sous les ordres de Guardiola après une saison ratée. L’international anglais est tout simplement l’un des meilleurs joueurs du début de saison à Manchester City.
Avec 2 buts inscrits en trois matches et sa technique balle au pied (10 dribbles réussis), Sterling risque de poser beaucoup de problèmes à la défense de Manchester United. Meneurs de jeu de leur équipe respective, Wayne Rooney et Kévin De Bruyne seront les hommes à surveiller ce samedi lors du derby. Tous les deux auteurs d’un bon début de saison, les deux hommes présentent également un bilan similaire après trois matches de championnat. L’Anglais et le Belge se sont procurés le même nombre d’occasions et ont délivré 2 passes décisives. Léger avantage à Rooney qui n’a pas perdu son instinct de buteur avec une réalisation. Le joueur emblématique des Red Devils a également été plus précis dans ses passes que De Bruyne.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *