Championnat d’Afrique de Judo Tunisie 2018 : Moisson infructueuse pour les athlètes maliens

La Tunisie a accueilli du 12 au 15 avril dernier, le 39ème championnat africain de Judo. Les athlètes maliens en manque de compétitions, ont subi la loi de leurs adversaires. Aucune médaille n’a été remportée.

La capitale tunisienne accueillait du 12 au 15 avril dernier, le 39ème championnat africain de Judo avec la phase de qualification olympique.  La participation de 25 pays réunissant 116 hommes et 65 femmes pour ce 39ème championnat africain de judo a été appréciée à sa juste valeur par le président de l’Union Africaine de Judo Habib Sissoko.

« Nous remercions tous les participants pour leur soutien, votre présence est très appréciée » s’est réjoui Habib Sissoko.  Pour cette édition 2018, les nouvelles règles 2019-2020 ont été appliquées. Les athlètes maliens qui avaient l’ambition de faire de  leur mieux à cette 39èmeédition du championnat d’Afrique de Judo  se sont rendu  compte de la dure réalité du terrain.

En manque de compétitions, ils ont subi la loi de leurs adversaires bien préparés. Avec sept combattants, le Mali n’a pu remporter la moindre médaille. Selon le directeur technique national, maître Abdoul Aziz Thèra, au-delà de l’ambition de remporter des médailles, l’un des objectifs de la participation du Mali à cette compétition était d’apprendre avec les grands champions d’Afrique.

Selon lui, l’équipe nationale de judo  est en phase de refondation. Raison pour laquelle, il a estimé que la participation fut bénéfique pour les athlètes puisqu’ils ont beaucoup appris avec les aînés.

S’agissant des résultats, Mohamed Thèra – 60 kg, bien qu’ayant  perdu devant l’Algérien Pedro Nayr Garcia, son combat était l’un des plus appréciés par les observateurs. Youssouf  Diallo – 66 kg, après avoir gagné face à Trxeira Wilson du Cap-Vert, a perdu au 2ème tour devant le Sud- Africain Mabulu Siyabulela. Lamine Kanté –73 kg s’expliquant devant le Burkinabé Lukas Diallo a été victime d’une blessure lors qu’il menait au score.

En -90 kg, Aboubacar Sidiki Traoré après avoir perdu devant Le Beau Eyala de la RD Congo en finale de bronze s’est classé 5ème. De son côté, Karounga Soumano + 100kg  après avoir éliminé le Burkinabé Rachid Sidibé s’est incliné devant le Tunisien Jabalh Faicel. Vu sa qualité de son combat, il a été repêché pour affronter Hadji Adji du Maroc qui s’est imposé dans la douleur. Pour sa part, Ayouba Traoré – 100kg a perdu ses deux combats devant Darwish Ramadan de l’Egypte et Belhimer Bilel de l’Algérie et s’est classé 7ème.

Pour le DTN, la performance réalisée lors de cette compétition ne doit en aucun cas décevoir, car le Mali s’est présenté avec des jeunes très talentueux qui vont continuer à travailler afin de pouvoir offrir des médailles  au pays dans les prochains  jours.

En marge de la compétition, le président de l’Union Africaine de Judo Habib Sissoko a rendu une visite de courtoisie aux judokas maliens.

Almihidi  Touré

Le Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *