CAN U20 : Aiglons, le cri de cœur du sélectionneur national

C’est avec un groupe composé de 30 joueurs que le sélectionneur Mamoutou Kané «Mourlé» a commencé, mercredi dernier au Centre d’entraînement pour sportifs d’élite de Kabala, la première phase des préparations des Aiglons pour la CAN U20.

 

Contrairement aux précédentes éditions, les éliminatoires se disputeront désormais par zone et la sélection nationale junior est logée dans la Zone A qui comprend également le Sénégal, la Sierra Leone, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria (la Mauritanie fait également partie de la zone, mais est qualifiée d’office en tant que pays organisateur de la CAN). La phase finale du tournoi se déroulera du 5 au 16 novembre au Sénégal.

Le stage des Aiglons devait être ponctué par un match amical contre la Mauritanie, mais selon le technicien malien, cette rencontre a été annulée, les Mauritaniens ayant fait faux bond au dernier moment. «La Mauritanie a reçu l’invitation de la Tunisie pour deux matches amicaux.

Elle a choisi d’aller en Tunisie et décliné notre invitation», a indiqué Mamoutou Kané, avant d’ajouter que tous les matches prévus dans le cadre de la préparation de la sélection nationale sont également annulés.
Forcément, l’ancien gardien de but des Aigles est déçu parce que contraint de se contenter des matches amicaux contre les clubs locaux. «Un tournoi de qualification de ce genre ne se prépare pas seulement avec un ou deux matches amicaux avec les équipes locales, il faut un vrai stage», martèle Mourlé.

«Pour le moment, on ignore nos adversaires, mais en tant que champions d’Afrique en titre, nous devons nous qualifier pour la phase finale, mais ce qui se passe en ce moment, je suis inquiet» «Je lance un cri de cœur, si nous voulons faire honneur à notre pays, il faut accepter des sacrifices. Je demande aux autorités de nous aider, afin que nous puissions avoir le plus rapidement possible des matches amicaux internationaux.

Nous ne demandons pas beaucoup de choses, juste le minimum pour préparer le tournoi qualificatif. L’équipe nationale U20 a besoin d’aide avant le début de ce tournoi», insiste le sélectionneur national.

Le capitaine des Aiglons, Ahmed Diomandé abonde dans le même sens que son entraîneur et souhaite des matches de préparation dignes de ce nom, avant le coup d’envoi du tournoi. «L’équipe a besoin de l’aide de tous les Maliens et de toutes les Maliennes.

En tant que champions d’Afrique en titre, nous avons l’obligation d’atteindre au moins la phase finale. Pour atteindre ce premier objectif, l’équipe a besoin d’une bonne préparation», plaide l’international malien, avant de renchérir : «la phase finale se déroule à l’extérieur au Sénégal et seul le premier de la Zone se qualifiera pour la CAN U20. C’est très important pour nous de disputer la phase finale». La Fédération malienne de football (Femafoot), qui assure la préparation technique des sélections nationales, est interpellée.

Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *