Can Total Gabon 2017 : Fin de course pour les Etalons du Burkina Faso

La première demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations Total Gabon 2017 sponsorisée par Orange a rendue son verdict hier Mercredi 01 Février  2017 au Stade de l’amitié Sino-gabonaise de Libreville. Au bout d’une belle empoignade entre Etalons du Burkina Faso et les Pharaons d’Egypte, c’est les pharaons qui se hissent à la finale laissant au quai les Etalons du Burkina Faso.

aristide bance attaquant joueur footballeur burkina faso

Fidèles à leur système payant qui consiste à laisser le monopole du jeu à l’adversaire, les Etalons ont mordu à l’hameçon des Egyptiens. Après une première période soldée par le score nul et vierge de zéro but partout, les coéquipiers de Charles Kaboré le capitaine des Etalons du Burkina Faso ont payé cache leur manque de réalisme devant les buts. Malgré la réponse franche d’Aristide Bance à Mohamed Salah qui avait envoyé Hervé Koffi le portier des Etalons cherché la balle au fond de ses filets en seconde période, l’attaquant de l’Asec d’Abidjan Bance d’une frappe sèche dans la surface des réparations des pharaons et bat le vieux Essam El Hadary qui encaisse son tout premier but du tournoi. Les Etalons se créèrent les meilleures occasions sans parvenir à scorer. Les Egyptiens parviennent à contrer les multiples assauts des Etalons du Burkina jusqu’à la fin du temps réglementaire sur le score d’un but partout.

Les prolongations ne parviennent pas à départager les deux sélections.  Il a fallu faire recours aux tirs aux buts et dans cet exercice, c’est le gardien des pharaons d’Egypte Essam El hadary qui envoie son équipe en finale en stoppant deux penalties des Etalons du Burkina Faso. Stoppant du coup le galope des étalons qui pourtant n’avaient pas démérités, se créant les meilleures occasions du match.  Les pharaons se dirigent droit vers la finale et rencontrera le vainqueur du match Ghana-Cameroun pour une époustouflante finale le Dimanche 05 Février 2017 au Stade de l’Amitié de Libreville.

Moussa Samba Diallo

source: Le Républicain
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *