Brésil contre Allemagne : Comment se comparent ces deux équipes?

Le Brésil et l’Allemagne sont deux des équipes les plus décorées au football, avec huit titres de Coupe du monde à se partager. Les deux ont leur part de joueurs figurant parmi les plus grands de tous les temps, et toutes les deux sont entrées dans ce tournoi en étant vantées comme les grandes favorites.

 

match demi finale bresil allemagne coupe  football

 

Dans ce contexte, même sans Neymar qui a été blessé, la demi-finale de mardi à Belo Horizonte fournit un match intéressant pour tout admirateur neutre, alors que l’Allemagne et le Brésil s’affrontent pour la première fois à la Coupe du monde depuis la finale de 2002.

Voici un aperçu de la façon dont les équipes se comparent en 2014 :

DÉFENSE :

Le Brésil a toujours été connu pour son jeu d’attaque, mais cette équipe de la Coupe du monde a sans doute des noms plus impressionnants à la défense ‒ surtout maintenant que l’avant vedette Neymar est exclu. Cependant, le meilleur défenseur de l’équipe ‒ le capitaine Thiago Silva ‒ est suspendu pour la demi-finale, un gros coup pour les quatre arrières. Le Brésil a cependant un bon remplacement avec Dante du Bayern Munich à placer aux côtés de David Luiz, tandis que l’entraîneur Luiz Felipe Scolari devra décider de remettre Dani Alves du Barcelone à l’arrière droit ou de garder Maicon, qui a été un débutant-surprise aux quarts de finale. Marcelo du Real Madrid devrait garder l’aile gauche.

La défense de l’Allemagne semblait franchement terrible contre l’Algérie, et l’entraîneur Joachim Loew a réagi en laissant tomber le centre arrière Per Mertesacker pour le prochain match et en déplaçant le capitaine Philip Lahm à sa position favorite comme arrière droit plutôt que milieu de terrain. Les changements ont marché, et l’Allemagne semblait solide comme on la connaît contre la France. Avec Mats Hummels de nouveau en santé pour ancrer la défense centrale ‒ et même pour marquer le but de la victoire contre la France ‒ les Allemands ont une base fiable devant Neuer.

MILIEU DE TERRAIN

Le milieu de terrain de l’Allemagne a reçu un bon coup de pouce de Bastian Schweinsteiger qui est de retour en pleine forme après avoir subi une blessure au genou. Jouant aux côtés de Sami Khedira, Schweinsteiger peut contrôler le rythme du jeu, tout en aidant à la défense, donnant à Toni Kroos de la place pour travailler comme meneur de jeu principal de l’équipe. Alors que Mesut Ozil a eu un tournoi assez terne jusqu’à présent, il est l’un des meilleurs passeurs du monde et pourrait encore s’avérer crucial pour l’Allemagne.

Le milieu de terrain du Brésil aura probablement un nouveau look pour ce jeu, alors que Scolari devrait remplacer Neymar par un milieu de terrain ‒ probablement Willian. Le joueur du Chelsea a suffisamment de vitesse et d’habileté pour causer des problèmes aux défenseurs, mais il n’a pas la capacité de marquer de Neymar. Oscar, un autre joueur du Chelsea, devra également se positionner comme meneur de jeu. Luiz Gustavo est de retour après une suspension, ce qui devrait aider à consolider la défense.

ATTAQUE

Avec Neymar dans l’équipe, la ligne avant a toujours été une force pour le Brésil. Sans lui, c’est une faiblesse flagrante. Fred a mal lutté comme centre-avant de l’équipe à la Coupe du monde, en ne marquant qu’un seul but en cinq matchs. Hulk a semblé bien dynamique en tout temps, mais il n’a pas encore marqué, alors que Jo a failli à créer un impact quand il est venu comme remplaçant.

Par ailleurs, l’Allemagne dispose de Thomas Mueller et de Miroslav Klose comme principales options offensives. Jusqu’ici, Mueller a quatre buts au Brésil ‒ un de moins que son compte en Afrique du Sud en 2010 ‒ tandis que Klose, 36 ans, a une chance de battre le record de pointage à la Coupe du monde. Klose partage le record de 15 buts en carrière avec le grand Ronaldo du Brésil, de sorte que les défenseurs brésiliens seront probablement très désireux de le contrer. L’Allemagne a également de meilleures options sur le banc, avec Lukas Podolski et Mario Goetze.

 

Source: french.china.org.cn

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.