Basket-ball, championnat national : LE CBD ET ATAR CLUB AU DESSUS DU LOT

Basketball djoliba real panier chuteLa phase inter ligues du championnat national de basket-ball a donné son coup d’envoi à Ségou le 25 mars dernier et se poursuivra jusqu’à dimanche. La compétition regroupe les équipes qualifiées des huit ligues régionales en Dames et Messieurs. Le tableau féminin comprend le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (CBD),  le Tata de Sikasso, le Centre Yelen Coura de Ségou, le Débo Club de Mopti, le Soni de Gao, le Centre de référence de basket-ball de Tombouctou (CRBT), Attar Club de Kidal et le Centre Salamatou Maïga de Kayes (CSMK). Chez les Messieurs on retrouve le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro, le Sigui, l’USM, le Centre Yelen Coura de Ségou, le Débo club de Mopti, l’Association pour la formation professionnelle du sport au sahel (AFPSS), Alfarouk de Tombouctou et Attar club de Kidal.

La compétition se joue en championnat aller simple et les six premiers du classement seront qualifiés pour la phase Top12. L’enjeu de cette phase inter ligue est donc la qualification pour le Top 12 prévu en juillet à Bamako. A l’issue des trois premières journées de compétition, le CBD (en Messieurs) et Atar club de Kidal (en Dames) mènent le bal avec trois succès en autant de sorties. D’entrée de jeu, les Centristes de Koulikoro ont écrasé l’équipe masculine de Kidal qui était considérée comme l’une des grandes favorites de la compétition. Score final : 53-34, soit 19 points de différence. 24h plus tard, les joueurs du manager Allaye Dicko remettront ça cette fois face au Sigui de Kayes dominé 54-49. Le CBD signera sa troisième victoire contre AFPSS écrasé 77-49. Commentaire d’un responsable de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), la belle prestation de Koulikoro est le résultat de la politique de la formation à la base initiée par le nouveau bureau de la ligue régionale de la 2è Région que dirige le jeune Mohamed Diarra.
Les filles de Kidal ne sont pas demeurées en reste. Elles ont successivement dominé le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (80-45), le Sonni (86-20) et le Tata de Sikasso (68-32). A l’instar de la formation féminine de Kidal, le Tata Dames s’est également illustré en obtenant deux victoires en trois sorties. Malgré plusieurs années d’absence, les filles du coach Daouda Traoré ont séduit le public par leur jeu court.
Lors de leur première sortie, les Sikassoises ont dominé les néophytes du Centre Salamatou Maïga de Kayes (40-24) avant d’enchaîner avec un deuxième succès face à l’hôte du tournoi, le Centre Yelen Coura battu 63-43. Mais lors de la troisième journée, le Tata subira sa première défaite contre la meilleure formation régionale de l’exercice écoulé, Atar club de Kidal large vainqueur 80-45. Cette déconvenue ne devrait pas empêcher Sikasso de se qualifier pour le Top 12 et tout laisse penser que les joueuses de la Ville verte feront leur grand retour en championnat cette année.
Envoyés spéciaux
D. COULIBALY
A. SISSOKO

NBA : Golden State et San Antonio toujours plus forts

Et un record de plus pour les Warriors : celui-ci, ils le partagent avec leurs adversaires du jour, les Dallas Mavericks, puisque les deux équipes ont marqué lors de leur duel un total de 39 paniers à trois points, du jamais-vu jusqu’ici dans un match NBA. Le champion NBA en titre a connu une petite frayeur en fin de match face à Dallas, l’une des rares équipes qui l’a battu cette saison et qui est revenu à trois points.
Mais Stephen Curry (33 points) et Klay Thompson (40 points) ont évité toute mauvaise surprise et offert une 65e victoire en 72 matches à leur équipe, bilan inédit en NBA à ce stade de leur saison. Il leur faut encore gagner à huit reprises lors de leurs dix derniers matches pour dépasser les Chicago Bulls de Michael Jordan, auteurs de la meilleure saison régulière de l’histoire en 1995-96 (72 v-10 d). Autre record qu’ils sont encore en train d’améliorer, celui de la plus longue série de victoires consécutives à domicile avec 52 succès à l’Oracle Arena depuis leur dernier revers en janvier 2015.
Les San Antonio Spurs sont eux aussi toujours invaincus à domicile cette saison. Contre Memphis, ils étaient pourtant privés de leur meilleur marqueur Kawhi Leonard, touché à une cuisse mercredi. En son absence, LaMarcus Aldridge a inscrit 32 points (12 sur 16 au tir) et capté 12 rebonds. Le « Big Three » a fait lui-aussi oublier Leonard avec 14 points pour Tony Parker, 13 pour Manu Ginobili et 12 pour Tim Duncan. Les Spurs ont signé leur 37e victoire consécutive devant leur public depuis le début de la saison. Une seule autre équipe, dans l’histoire de la NBA, a réussi une série similaire dans sa salle lors d’une même saison, les Bulls en 1995-96. Les Texans sont 2e de la conférence Ouest avec un bilan de 61 victoires et 11 défaites, inédit dans leur histoire à ce stade de la saison.
Derrière les deux meilleures équipes de NBA, la bataille pour les play-offs fait rage. Houston a décroché une victoire importante face à Toronto (112-109) grâce aux 32 points de James Harden et s’est replacé à la 7e place de la conférence Ouest (36 v-37 d). Détroit a pris le meilleur sur Charlotte, l’une des équipes en forme du moment (112-105) et grâce à cette cinquième victoire de suite, les Pistons sont solidement installés à la 8e place de la conférence Est (39 v-34 d). Au Staples Center, la tournée d’adieux de Kobe Bryant se rapproche de son terme: les Lakers se sont lourdement inclinés face à Denver (116-105), soit leur 57e défaite de la saison, mais leur star, futur retraité à 37 ans, a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 28 points en 29 minutes.

Source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *