Basket-ball : AIGLES DAMES, UN ÊTRE VOUS MANQUE…

L’ombre de Djéné Diawara a plané sur la sélection nationale féminine pendant toute la durée de l’Afrobasket qui s’est déroulé du 18 au 27 août à Bamako.

afrobasket feminin 2017 aigle dame mali

L’actuelle meilleure joueuse malienne évoluant à l’extérieure a été la grande absente du tournoi et son nom revenait dans les discussions, à chaque sortie des Aigles Dames (à cause du problème de banc, la capitaine des Aigles dames, Méiya Tirera a joué les 40 minutes du match Nigeria-Mali).
Et jusque-là, les supporters ne s’expliquent pas les raisons pour lesquelles la meilleure rebondeuse 2007, 2009 et 2011 du Mali n’a pas participé à l’Afrobasket, Bamako 2017. Officiellement, Djéné Diawara est sous le coup d’une suspension de FIBA-Afrique (problème administratif, ndlr) mais selon nos informations, l’instance dirigeante du basket-ball africain avait promis de trancher la question.
En tout cas, l’internationale malienne a participé au premier stage de préparation de la sélection nationale et a passé près de deux mois avec le groupe, avant de quitter ses coéquipières. Que s’est-il passé ? Selon un proche de la joueuse, Djéné Diawara a quitté les Aigles Dames «tout simplement parce que sa situation administrative n’a pas été réglée».
Le départ de Djéné Diawara du groupe a complètement bouleversé la donne pour le sélectionneur national, Sylvain Lautier qui comptait bâtir son équipe autour de la double MVP française 2010 et 2015 et du duo Méiya Tirera-Naignouma Coulibaly. Lors du stage de préparation de la sélection nationale féminine, le technicien français n’avait-t-il pas martelé que Djéné Diawara fait partie des joueuses «qui peuvent faire la différence pour le Mali lors de l’Afrobasket» ? «Si Djéné reste avec nous, tous les espoirs sont permis pour le Mali», avait ajouté Sylvain Lautier. Ces déclarations du sélectionneur national ont mis la pression sur la Fédération malienne de basket-ball qui se battra avec bec et ongle pour régulariser la situation de Djéné Diawara, mais sans succès.
C’est donc la mort à l’âme que l’internationale malienne quittera ses camarades, deux semaines seulement avant le coup d’envoi de l’Afrobasket. On connait la suite : comme en 2011, les Aigles Dames ont été éliminées en demi-finale (défaite face au Nigeria, futur vainqueur de la compétition, ndlr) et l’équipe se contentera de la troisième place, synonyme de médaille de bronze.
Interrogé sur l’affaire Djéné Diawara après l’échec de la sélection nationale féminine, un responsable de la Fédération malienne de basket-ball, avouera que l’absence de la joueuse a pesé sur les Aigles Dames, avant de pointer un doigt accusateur sur FIBA-Afrique. «Nous avons suivi le dossier de Djéné Diawara, mais nous avons été trahis par FIBA-Afrique», dira notre interlocuteur.
«Je suis persuadé que Djéné Diawara est actuellement la meilleure joueuse malienne. N’oubliez pas qu’elle a été deux fois MVP française. Nous allons tout faire pour qu’elle réintègre le groupe», conclura-t-il.

L. M. D.

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *