Basket-ball : 2016, L’ANN2E DES GRANDS CHALLENGES

Basketball equipe nationale cadette aiglonne dame fille joueuse

 

Environ une quinzaine de rendez-vous, toutes compétitions confondues, attendent les basketteurs et les basketteuses  du Mali cette année. Pour le nouvel exercice, la Fédération malienne de basket-ball nourrit le secret espoir de voir enfin une sélection nationale masculine se hisser sur le toit du continent

La nouvelle saison de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) a été officiellement lancée le 15 janvier avec la Super coupe du Mali qui a été remportée par le Djoliba Dames et le Réal Messieurs. Cette compétition a ainsi marqué le coup d’envoi d’une année qui s’annonce riche pour le basket-ball de notre pays.

Et pour cause, plus d’une dizaine de rendez-vous, toutes compétitions confondues, attendent cette année les basketteurs et les basketteuses maliens. Au plan national, en plus des traditionnelles conférences, du championnat national et de la Coupe du Mali, le bureau fédéral organisera une Assemblée générale extraordinaire pour valider l’instauration de la première et deuxième division.

En fait, explique, le président de la FMBB Me Jean Claude Sidibé, la création d’une première et deuxième était initialement prévue en 2015 mais a été reportée d’une année par la FMBB pour permettre aux clubs de se préparer. «L’exercice 2015-2016 est donc très important parce qu’il marquera le début d’une nouvelle ère pour le basket-ball malien», ajoutera le premier responsable de la fédération.

Concernant les compétitions nationales, trois conférences sont au programme cette saison. La première conférence s’est déroulée du 22 au 25 janvier à Kita et la deuxième, celle des minimes, se disputera à Koumantou du 26 au 29 février. Quant à la conférence du Riz, elle se tiendra en juin à Markala. Mais avant cette troisième conférence de la saison, la ville de Ségou abritera la phase inter-ligue du championnat national. Cette phase, faut il le rappeler, regroupera les équipes championnes régionales avec comme enjeu principal, la qualification pour la phase Top 12.

Suivra ensuite la coupe du président de la Fédération malienne de basket-ball qui se disputera dans toutes les ligues. La création de cette compétition, indique Me Jean Claude Sidibé, entre dans le cadre de la politique de vulgarisation du basket-ball surtout à l’intérieur du pays.

Au plan international, les sélections nationales cadettes (U17 filles et garçons) sont qualifiées pour les Championnats du monde qui doivent se dérouler en Espagne en juin-juillet. D’ores et déjà, le programme de préparation des deux sélections a été élaboré et adopté par la FMBB et soumis au ministère des Sports qui l’a adopté. Ainsi, le stage de préparation des quadruples championnes d’Afrique (sélection nationale cadette féminine, ndlr) commencera en mars avec le tournoi international d’Algérie.

A la même période, indique Me Jean Claude Sidibé, les garçons seront en Tunisie pour leur stage qui sera marqué par plusieurs rencontres amicales. Deux mois tard, les deux mêmes sélections se rendront en Espagne pour les derniers réglages qui les conduiront directement aux Championnats du monde.

«Disons-le sans ambages, notre objectif n’est pas de remporter la Coupe du monde car le Mali n’a pas encore cette capacité mais de faire un parcours honorable en atteignant par exemple les quarts de finales. Très honnêtement, je pense que nos jeunes filles et garçons sont capables de se hisser en quarts de finale», estime Me Jean Claude Sidibé.

Quelques mois après les Championnats du monde U17 filles et garçons, les regards seront tournés vers les phases finales des Afrobasket U18 filles et garçons. Détentrice du trophée, la sélection nationale féminine défendra son titre lors de cette 14è édition, mais on ne connaît pas encore le nom du pays qui abritera le tournoi. «Quand on est champion d’Afrique, les attentes sont grandes et on ne peut viser autre chose que la couronne. Nous allons donc mettre tous les moyens à la disposition de cette équipe pour qu’elle conserve son titre», promet le président de la FMBB.

Le Mali, faut il le rappeler, a remporté son premier trophée en 1996 à Maputo avant de remettre ça quatre ans plus tard à Bamako (2000). En 2006 au Bénin, la sélection nationale se hisse pour la troisième fois sur le toit continental, avant de remporter son quatrième trophée en 2008 en Tunisie. Et lors de la dernière édition organisée par l’Egypte, les Maliennes ont remporté leur cinquième couronne continentale devant le pays organisateur.

Concernant la 20è édition de l’Afrobasket masculin U18, le président de la Fédération malienne de basket-ball indiquera que notre pays a déposé sa candidature pour l’organisation du tournoi et attend la réponse de FIBA-Afrique.

«Bien qu’il y ait eu quelques problèmes avec les promoteurs d’hôtels lors du dernier Afrobasket, nous sommes optimistes pour la candidature de notre pays», ajoutera Me Jean Claude Sidibé en insistant sur l’importance de cette compétition pour le basket-ball masculin malien dont le palmarès reste désespérément vierge.

«Cette année nous allons tout mettre en œuvre chez les équipes masculines afin qu’on arrive à inscrire le nom du Mali au palmarès d’une compétition continentale. La seule chose que nous attendons tous, avouera le président de la FMBB, c’est la consécration d’une sélection masculine d’où l’importance de cette 20è édition de l’Afrobasket».

D. COULIBALY

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *