Barcelone – Real Madrid (1-3) : Malgré un Fati record, le Barça coule face aux Merengue

Dans ce Clasico sans public, le Real Madrid a relevé la tête en s’imposant (1-3) face au Barça, une première depuis sept rencontres.

En règle générale, l’approche d’un Clasico déclenche les passions aux quatre coins du monde. Dans cette période spéciale liée au Covid-19 et placée entre deux journées de Ligue des Champions, la rencontre entre le FC Barcelone et le Real Madrid de ce samedi n’a pas connu l’emballement de toutes ces dernières années. Pourtant, le spectacle a bien été au rendez-vous au Camp Nou après des dernières confrontations stériles. Et ce sont les Merengue qui en sont sortis vainqueurs (1-3).

Dix minutes pour Griezmann

Il faut dire que l’état de forme des deux équipes n’inspirait à un grand match. En Espagne, on décrivait clairement ce match comme le duel de deux géants blessés depuis le début de la saison. Dans sa révolution estivale, le Barça n’a toujours pas trouvé la bonne carburation sous l’ère Koeman.

La prestation catalane de ce samedi a été bien meilleure mais la défaite va mettre le Néerlandais dans une position encore plus délicate. Pourtant, l’entraîneur barcelonais avait fait des choix intéressants au coup d’envoi avec les présences de Pedri (17 ans) à la place de Griezmann, encore sur le banc et entré à dix minutes de la fin.

Un Fati record

Le jeune ailier a été un brin timide mais c’est un autre jeune joueur qui a pris la lumière. Barcelonais le plus remuant depuis le début de la saison, Ansu Fati a encore été à son avantage face aux Madrilènes et a rapidement égalisé après l’ouverture du score de Valverde.

Derrière son ailier, le Barça a poussé et peut se mordre les doigts de ne pas avoir converti ses occasions. Sur un déboulé de Fati, Messi a feinté ??? mais est tombé sur un Courtois, encore impressionnant. En deuxième période, c’est Coutinho qui a gâché une offrande de plus jeune buteur d’un Clasico en croisant trop sa tête.

Le Real reprend la tête

Les Blaugrana ont eu les plus nettes occasions mais le Real Madrid n’a pas fait que subir, loin de là. Les hommes de Zidane ont joué dans les yeux avec leurs rivaux et avaient parfaitement lancé leur match avec une merveille de passe de Benzema dans la course de Valverde (5eme). L’égalisation catalane a coupé un peu l’élan madrilène mais le retour de Sergio Ramos a fait grand bien à une défense en perdition à Cadix et contre le Shakhtar.

Un Clasico ne serait pas un Clasico sans des décisions arbitrales douteuses et le Barça pourra s’estimer léser. Mais, après avoir obtenu un penalty pour un tirage de maillot de Lenglet, Ramos a mis fin à sept Clasicos sans la moindre victoire pour les champions en titre, avant que Modric ne tue le suspense en faisant danser Neto en fin de match (90eme). Remis en question, Zidane peut souffler et a gagné des semaines de répit.

Source: https://www.goal.com/fr

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *