Athlétisme, tournoi de la CEDEAO : LA BELLE MOISSON DU MALI

Sangaré Aminata Keïta presidente federation malienne athlétisme coupe tropheeMoins d’un mois après leur sacre au tournoi de la Solidarité au Burkina Faso, les athlètes maliens ont remis ça en remportant le meeting de la CEDEAO que le Sénégal a abrité les 7 et 8 août

Encore un trophée sous régional pour l’athlétisme malien. Après le tournoi de la Solidarité (21-22-23 juillet) remporté pour la 5è fois d’affilée par le Mali au Burkina Faso, nos athlètes viennent de remporter le tournoi d’athlétisme de la CEDEAO qui s’est déroulé du 7au 8 août à Mbour au Sénégal. En effet, le Sénégal a combiné les championnats ouest africains seniors aux championnats juniors de la CEDEAO.
Au total, 7 pays ont participé à la compétition : le Sénégal, le Mali, le Bénin, la Gambie, la Guinée Biseau, la Mauritanie, et le Burkina Faso. «Sur le terrain, il fallait avoir de maximum d’officiels techniques pour pourvoir séparer les juniors et le seniors. Toutes les épreuves étaient en finale directe et les juniors et les seniors partaient au même moment. C’est la nouvelle formule que le Sénégal a trouvé pour susciter la participation d’un grand nombre de pays», a indiqué le directeur du développement de la Fédération malienne d’athlétisme (FMA) Ousmane Faye. «Les athlètes maliens se sont bien comportés. Ils ont été irréprochables sur et en dehors du terrain», ajoutera notre interlocuteur.
Les athlètes maliens se sont hissé sur la plus haute marche du podium avec 16 médailles d’or, 9 médailles d’argent et 4 médailles de bronze. La deuxième place est revenue à la Gambie, tandis que l’hôte, le Sénégal complète le podium. Cerise sur le gâteau pour la sélection malienne, notre pays a également remporté 3 trophées individuels.
Le trophée de la meilleure athlète femme est revenu à Djénébou Danté qui a dominé l’épreuve du 400m dans un chrono de 52’’61 et amélioré au passage le record du Mali qu’elle avait établi. Hasard du calendrier, le sacre de la sprinteuse a coïncidé avec son 26è anniversaire (l’athlète de l’AS Police est née un 7 août 1989, ndlr), donnant ainsi un éclat particulier à l’événement. Actuellement en stage au Centre international d’athlétisme de Dakar depuis quelques semaines, Djénébou Danté avait battu le record du Mali du 400m pour la première en 2013 au stade du 26 Mars lors de la 21è édition du tournoi de la Solidarité. C’est donc la 5è fois que la sprinteuse améliore cette performance.
Le trophée de la meilleure athlète junior femme a été remporté par Fatoumata Sacko qui a réalisé un chrono de 11’’98 au 100m, tandis que Amadou Kayentao (1’50’’06 au 800m) a reçu le trophée du meilleur athlète junior homme. Cette belle collection de médailles et de trophées a été présentée mardi à la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme Mme Sangaré Aminata Keïta. La cérémonie s’est déroulée au siège de la FMA en présence de plusieurs responsables sportifs dont le chef de la délégation malienne, Ousmane Faye. «Je suis une présidente heureuse, je suis émerveillée par cette belle collection de médailles et de trophées», a salué la présidente de la FMA.
«En plus des médailles et des trophées vous avez réalisé de grandes performances. Imaginez un chrono de 1’50’’06 au 800m pour un junior ou encore le record établi au 400m femme par Djénébou Danté. Je ne peux que vous féliciter pour le travail accompli», insistera Mme Sangaré Aminata Keïta. «Monsieur le chef de la délégation, vous savez les conditions dans les quelles nous sommes partis au Sénégal. Cette compétition n’était pas programmée au niveau du ministère des Sports.
La prise en charge a été faite par la Fédération malienne d’athlétisme parce que nous avons cette volonté de participer à toutes les compétitions. Seules les compétitions peuvent permettre à nos athlètes de se valoriser. C’est pour cette raison que nous avons toujours privilégié la participation de nos athlètes à toutes les compétitions surtout au niveau sous régional», poursuivra la présidente de la FMA sous les ovations des athlètes.
«Je ne doute pas qu’un jour vous offrirez au Mali des médailles au niveau continental, voire à l’échelle mondiale. Un athlète est un sportif complet, il ne s’arrête jamais. Quelle que soit l’épreuve il préfère tomber plutôt que de s’arrêter ou d’abandonner. Les athlètes ne connaissent pas le vocabulaire abandon. Je vous exhorte à continuer à travailler, à vous battre. Les plus hautes autorités du Mali apprécieront à leur juste valeur les résultats que vous venez d’obtenir au Sénégal», dira la patronne de l’athlétisme malien, avant de lancer un appel aux autorités. «On nous soutient mais pas encore à hauteur de souhait.
C’est à nous de forcer la porte par nos performances. Si nous continuons à travailler, c’est sûr que les résultats viendront et ce sont ces résultats qui nous permettront de nous imposer. En athlétisme, la réussite n’a pas de secret, il faut simplement travailler», soulignera une Aminata Keïta très optimiste pour les Jeux africains qui se dérouleront du 4 au 19 septembre à Brazzaville au Congo.
«C’est la période des vacances, mais pas pour nous parce que les Jeux africains commencent dans moins d’un mois. Il y a une dynamique chez les athlètes, nous sommes optimistes pour les prochains jeux panafricains», conclura la présidente de la FMA, en présence du vice président de la fédération, Ibrahim Dangui Maïga.

L. M. DIABY

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.