Aigles : Mamadou Fofana et Lassana Coulibaly toujours confinés à Antalya

Les deux joueurs ont été testés négatifs hier et doivent effectuer un deuxième test de confirmation demain, mardi avant d’être autorisés par les autorités sanitaires turques à quitter le pays et rejoindre leur club respectif , Metz et Angers

 

Lassana Coulibaly a perdu son père Seydou jeudi dernier, mais l’international malien n’a pu effectuer le voyage pour assister aux funérailles. Les raisons, parce que le milieu de terrain malien, testé positif à la Covid-19 lors du regroupement des Aigles à Antalya, est toujours confiné en Turquie avec son coéquipier en équipe nationale, Mamadou Fofana. Joint au téléphone, après l’enterrement de son père, Lassana Coulibaly a avoué sa peine, avant d’adresser ses remerciements à ses coéquipiers et aux responsables de la Fédération malienne de football (Femafoot) pour leur solidarité.

«C’est un sentiment de tristesse qui m’anime, je viens de perdre mon père qui était mon premier supporter, il était tout pour moi. Si je suis arrivé là où je suis aujourd’hui, c’est grâce à lui. Il est retourné à Dieu le jeudi dernier, sans que je puisse l’accompagner à sa dernière demeure. C’est la volonté de Dieu, en tant que croyant, je rends grâce à Allah pour cette volonté. Je prie pour le repos éternel de son âme. Qu’Allah l’accueille dans son paradis. Amine», a confié au téléphone Lassana Coulibaly.

La gorge nouée, le milieu de terrain des Aigles ajoutera : «Je profite de votre coup de fil, pour remercier le président de la Fédération malienne de football de l’aide qu’il a apportée à ma famille, mes coéquipiers de l’équipe nationale pour leur soutien moral et tous ceux qui, de loin ou de près, ont pensé à moi et partagé ma douleur dans ces moments difficiles». Les deux internationaux maliens ont été testés négatifs hier et doivent effectuer un nouveau test ce mardi, avant d’être autorisés à quitter Antalya. «Nous allons, mon frère Mamadou Fofana et moi, faire un nouveau test mardi qui déterminera si nous allons sortir du confinement. Mamadou Fofana m’a beaucoup consolé ici à Antalya», a confié Lassana Coulibaly qui évolue à Angers en Ligue 1 française.

Le capitaine des Aigles, Hamari Traoré qui était présent à Antalya lors du stage de la sélection nationale et qui a regagné Rennes mercredi dernier a adressé un message de compassion à Lassana Coulibaly. «Nous sommes tous de cœur avec toi, saches que tu n’es pas seul, tu as tout notre soutien. C’est une triste nouvelle pour nous tous et pour le monde du football malien. Par ma voix, tous les joueurs de la sélection nationale te souhaitent courage et prient pour le repos éternel de l’âme de notre père. Nous espérons te revoir très bientôt en équipe nationale», a déclaré Hamari Traoré, avant d’évoquer le stage des Aigles à Antalya.

«C’est avec une grande fierté que j’ai porté le brassard de capitaine en l’absence d’Abdoulaye Diaby. Le match contre le Ghana s’est bien déroulé, nous avons gagné avec la manière (3-0, dont un but d’Hamari Traoré, ndlr). Malheureusement, pendant le regroupement six joueurs du groupe ont été testés positifs à la Covid-19 et placés à l’isolement. Avec cette situation, on a été contraint d’annuler le deuxième match qui était prévu le 13 octobre contre l’Iran. Mais en tant que capitaine, je retiens surtout le côté positif du stage», a dit l’arrière droit des Aigles.

Le gardien de but Bosso Mounkoro a également présenté ses condoléances attristées à Lassana Coulibaly, «Dès mon arrivée au Congo, Lassana m’a appelé pour m’annoncer le décès de notre père. La nouvelle m’a bouleversé et j’ai eu toutes les peines du monde à lui parler. Tout le groupe est derrière lui en ces moments difficiles, nous partageons tous sa peine et sa douleur. C’est triste, mais c’est Dieu qui en a voulu ainsi. Je prie le Tout-Puissant Allah d’accueillir notre père dans son Paradis éternel», a exprimé le gardien du Tout-Puissant Mazembé.

Le président de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux» a également réagi sur sa page Facebook. «C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès du père de notre Aigle Lassana Coulibaly. Au nom de la famille du football, je présente mes condoléances attristées. Puisse le Tout-Puissant l’accueillir dans son Paradis éternel», a écrit le premier responsable de la Femafoot.

Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *