Aigles : AU MOINS TROIS MOIS D’ABSENCE POUR ADAMA TRAORE

adama traore joeur malien aigle monacoMauvaise nouvelle pour les Aigles et l’AS Monaco. En effet, le club de la Principauté a annoncé ce lundi dans un communiqué la blessure d’Adama Traoré (20 ans) à l’entraînement. Le milieu de terrain qui a disputé 8 matches cette saison toutes compétitions confondues dont quatre en tant que titulaire s’est fracturé la cheville droite lundi lors de l’entraînement. Il a également été l’auteur d’une passe decisive avec son nouveau club. Coup terrible pour la selection nationale du Mali et Adama Traoré.
Alors qu’il rentrait de sélection après le match amical des Aigles contre le Burkina Faso (4-1 pour les Aigles, ndlr) et qu’il commençait à gagner ses galons de titulaire dans l’entrejeu de l’AS Monaco, l’international malien a été victime d’une fracture de la cheville droite lors de l’entraînement de lundi matin. Il doit être opéré dans les prochaines heures. La durée de son indisponibilité n’a pas été communiqué par le club de la principauté mais la durée d’absence moyenne pour ce genre de blessure se chiffre à au moins trois mois.

Joueurs expatriés : LE NIGERIA ROI D’AFRIQUE

« Au Nigeria, nous n’avons que le foot, et nous adorons ça. Nous n’avons pas un grand championnat. Par contre, nous avons des joueurs très talentueux. Nous en avons même trop ! Allez en Allemagne, en Russie, en Espagne, en Italie, n’importe où, vous y trouverez des Nigérians. »
Interrogé par le site de la FIFA il y a un an, Obafemi Martins ne croyait pas si bien dire. Avec 596 joueurs expatriés à travers le monde, le Nigeria est le 5e pays qui compte le plus d’expatriés derrière l’intouchable Brésil (1 784 expatriés), l’Argentine (929), la France (758) et la Serbie (607).Tel est le résultat qui ressort d’une immense enquête menée par l’Observatoire du football qui a répertorié la nationalité de 18 660 joueurs étrangers répartis dans 6 135 clubs à travers 458 championnats et 183 pays.
Si les Super Eagles sont incontestablement les rois d’Afrique en terme d’export, derrière eux, la concurrence bat son plein pour s’adjuger les places d’honneur. Le Sénégal (10e avec 377 expatriés), la Côte d’Ivoire (11e avec 370 expatriés), le Cameroun (12e avec 366 expatriés) et le Ghana (13e avec 365 expatriés) se tiennent dans un mouchoir de poche.
Si l’on se concentre sur les championnats européens, considérés comme les plus prestigieux, le Sénégal et ses 315 représentants s’adjugent une belle place d’honneur derrière le Nigeria (401 expatriés en Europe).
Notons d’ailleurs que 22,7% des joueurs étrangers des championnats européens sont Africains, soit le plus gros total derrière les étrangers issus d’autres pays européens (56,1%). Plus surprenant encore, dans les championnats d’Asie, les Africains sont les plus nombreux puisqu’ils représentent un quart des étrangers (26,9%) contre « seulement » 23,6% pour les étrangers issus d’autres pays d’Asie. D’un point de vue plus global, on notera les bonnes performances du Cap Vert (175 expatriés à travers le monde), pays qui dépasse à peine les 500 000 habitants (!), et des plus attendus RD Congo (174 expatriés) et Mali (154). La grosse surprise vient en revanche de la Guinée Bissau qui compte 106 expatriés dans le monde, soit plus que la Guinée (97), la Tunisie (89) ou encore le Gabon (37).
Avec 176 représentants, le Maroc s’impose quant à lui comme le premier exportateur de joueurs maghrébins à travers le monde devant l’Algérie (118). Enfin, avec seulement 40 expatriés, l’Egypte réalise un score très décevant, qui s’explique de deux façon.
La qualité du championnat local d’une part et les difficultés des joueurs égyptiens à s’adapter au mode de vie européen d’autre part, comme plusieurs d’entre eux l’ont expliqué. Rendez-vous l’an prochain pour voir si toutes ces tendances sont confirmées.

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *