8eme tour cycliste du Mali : Souleymane Koné du Burkina Faso assure la succession de Yaya Diallo en s’adjugeant le maillot jaune

Le Ministère des Sports, en partenariat avec le Comité National Olympique et Sportif du Mali et la Fédération malienne de cyclisme a organisé, du 2 au 4 mars dernier, le 8ème Tour cycliste du Mali. A l’issue des trois étapes de la course, soit une distance totale de 397 km, le Burkinabé Souleymane Koné s’est classé premier en remportant du coup le maillot jaune lors de la dernière étape Bamako-Siby-Bamako. 

Parrainée par le président Ibrahim Boubacar Kéïta, la 8ème édition du Tour cycliste du Mali a été clôturée le dimanche 4 mars dernier, sur le boulevard de l’indépendance, à travers une cérémonie présidée par Me Jean Claude Sidibé, ministre des Sports, en présence de Mahamadou Y. Sidibé, président de la commission d’organisation du Tour, d’Amadou Togola, président de la Fédération malienne de cyclisme, de Madame Aminata Mara, présidente de la Fédération guinéenne de cyclisme, ainsi que de plusieurs responsables sportifs du pays.

Huit pays étaient annoncés pour prendre part à cette 8ème édition. Les équipes du Maroc et de la France n’ayant pu effectuer le déplacement, il n’y avait finalement que 6 pays dont le Mali qui a aligné trois équipes (A, B et C.) sur la ligne départ. Les pays participants sont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Niger, le Sénégal et le Mali. Pendant trois jours, 48 cyclistes des 6 pays ont parcouru 397 Km en 3 trois étapes : Bamako-Bougouni (141 Km), Bougouni-Niéna (130 Km) et la dernière étape s’est déroulée sur un trajet Bamako-Siby-Bamako et 9 tours de circuit sur le Boulevard de l’Indépendance, soit une distance totale de 126 Km.

 1ère Etape gagnée par le Burkinabé Abou Sanogo

Après le coup d’envoi donné devant l’entreprise Bramali à Sénou, le champion du Mali en titre, Yaya Diallo, et plusieurs de ses adversaires, se sont vite échappés du peloton pour gagner vite le village de Sanakoroba où Yaya Diallo a gagné le premier sprint intermédiaire (Point chaud) du trajet. Il a été successivement suivi par Zoumana Mariko de l’équipe B du Mali, Seydou Ouattara de la Côte d’Ivoire, Mohamed Alassane du Niger et Souleymane Koné du Burkina Faso. Pour le deuxième sprint intermédiaire (Point chaud), il a été gagné à Wélésébougou par Souleymane Koné du Burkina Faso et enfin le troisième et dernier sprint intermédiaire a été gagné à Zambroula (22 Km de Bougouni) par Seydou Bamogo du Burkina Faso.

A Bougouni, Abou Sanogo de la Côte d’Ivoire franchira en premier la ligne d’arrivée en 3 heures 50 minutes 15 secondes. Il a été suivi par Seydou Bamogo du Burkina Faso et d’Abdoulaye Rouamba, également du Burkina Faso.

Le maillot blanc (Pmu-Mali), réservé au premier malien qui a franchi la ligne d’arrivée, a été remporté par Yaya Diallo de l’équipe A du Mali. Quant au maillot rouge (eau Vitale) ou maillot de la combativité, il a été remporté par Youssouf Sani du Niger. Le maillot vert (Bank Of Africa) est revenu à Seydou Bamogo du Burkina Faso.

2ème Etape : Bourama Coulibaly surclasse ses adversaires dans

la capitale du vélo

Pour cette deuxième étape, Bougouni-Niéna, l’enjeu était très grand pour les équipes maliennes qui venaient de rater la première étape. Elles devaient donc tout faire pour gagner cette étape afin de se rattraper au niveau du classement général. Les deux sprints intermédiaires (Point chaud) de cette deuxième étape (Koumantou  et Tienkoungola)  ont respectivement été gagnés par Yacouba Togola et Bourama Coulibaly, tous deux de l’équipe A du Mali.

A Niéna, localité considérée comme la capitale du vélo du Mali, Bourama Coulibaly franchira en premier la ligne d’arrivée devant des milliers de supporters venus pour pousser les équipes maliennes à la victoire. Il sera suivi de Abdoul Aziz Nikiema du Burkina Faso et de Karamoko Bamba de la Côte d’Ivoire. Après cette victoire de Bourama Coulibaly, la fête fut belle dans la capitale du vélo. A commencer par les autorités locales, les hommes, les femmes et les enfants. Tous ont montré leur joie pour cette victoire que l’enfant du territoire venait d’acquérir devant eux. C’est pour cela que Salia Coulibaly, 2ème adjoint au maire de Niéna, a souligné que cette victoire de Bourama Coulibaly est un honneur pour l’ensemble de la commune de Niéna.

3ème étape : Souleymane Koné du Burkina Faso crée la surprise

L’un des moments forts de cette 8ème édition du Tour cycliste du Mali a été la dernière étape de la course. Elle s’est déroulée sur l’axe Bamako-Siby-Bamako et avec 9 tours de circuit sur le Boulevard de l’Indépendance, soit 126 Km. Très tôt, une dizaine de cyclistes se sont échappés du peloton pour vite se positionner avant l’arrivée à Bamako. Une fois sur le Boulevard de l’Indépendance, le Burkinabé Abou Sanogo gagne le premier sprint intermédiaire, se faisant battre ensuite au deuxième et au troisième par Yaya Diallo du Mali. Mais l’Ivoirien Abou Sanogo franchira en premier la ligne d’arrivée, suivi du Burkinabé Seydou Bamogo et du Malien Yaya Diallo, le détenteur du maillot jaune de l’édition 2017.

Au classement général, Souleymane Koné du Burkina Faso s’est classé premier et remporte ainsi le trophée plus le maillot jaune, suivi de Yacouba Diallo de l’équipe C du Mali et de Bourama Coulibaly de l’équipe A du Mali. Pour le classement par équipe, le Burkina Faso arrive en première position, suivi de l’équipe A du Mali et la Côte d’Ivoire.

Avant la remise des trophées, Amadou Togola, président de la Fédération malienne de cyclisme, a souligné que la sous-région a vivement répondu à leur invitation car le Mali est un pays d’accueil et d’hospitalité. “L’esprit fraternel des délégations des pays amis est noble. Nos amis n’ont manifesté aucun stress relatif aux problèmes inhérents à l’organisation d’un tel événement. Aux grands événements, des faits remarquables. C’est ce qui ressort de la présence parmi nous des délégations des fédérations amies du Burkina Faso, de la Guinée, du Niger, de la Côte d’ivoire et du Sénégal. Cet élan fraternel autour du vélo malien mérite alors une attention notable”, a-t-il précisé, avant de remercier les partenaires du tour.

Me Jean Claude Sidibé

promet la création d’une

direction du Tour du Mali

Au cours de la cérémonie de clôture, Me Jean Claude Sidibé, ministre des Sports, a félicité les membres de la commission d’organisation pour leurs efforts dans la réussite de ce grand événement, malgré les difficultés qu’ils ont rencontrées. Il a aussi félicité les athlètes pour leur combativité durant les trois étapes du tour. “Je profite de l’occasion pour vous annoncer que nous allons créer dans les jours à avenir une Direction du Tour du Mali. Cette Direction va s’inspirer des exemples du Burkina Faso et du Rwanda”, a-t-il déclaré, avant d’exprimer sa solidarité au peuple frère du Burkina, suite à l’attentat terroriste de Ouagadougou.

Mahamadou Y. Sidibé, président de la commission d’organisation du Tour : “Aujourd’hui, je ressens la fierté et le plaisir d’avoir accompli une tâche qui nous a été confiée”

“Je peux vous rassurer que ça été un grand honneur pour moi et mon équipe d’organiser ce Tour cycliste du Mali. Avant l’entame de cette course, les défis étaient nombreux. Mais avec l’accompagnement de tout un chacun nous avons pu relever ce défi. Aujourd’hui, je ressens la fierté et le plaisir d’avoir accompli une tâche qui nous a été confiée. J’en profite une fois de plus pour remercier tous nos sponsors qui ont bien voulu nous accompagner durant ces trois jours de compétition”.

Mahamadou TRAORE, envoyé spécial

Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *