21eme édition de l’Afrobasket garçons U18 : La Commission nationale d’organisation à pied œuvre pour la réussite de l’événement

Les membres de la commission nationale d’organisation de l’Afrobasket Masculin U18 étaient face à la presse, le samedi 4 août dernier, au palais des Sports Salamatou Maïga pour faire le point sur l’état des préparatifs de la compétition dont le coup d’envoi est prévu pour le dimanche 26 août prochain.

Le Mali abritera du 26 août au 2 septembre prochain, la 21ème édition de l’Afrobasket Masculin U18, Bamako 2018. C’est pour informer les journalistes sur l’état des préparatifs de la compétition que les membres de la Commission nationale d’organisation du tournoi ont organisé une conférence de presse.

Elle était animée par Salif Kéita, président de la Commission nationale d’organisation, en présence de Harouna B. Maiga, vice-président de la commission nationale d’organisation et président de la Fédération malienne de basketball, du Colonel major Bréhima Diabaté, président de la Sous-commission sécurité, de Seydou Maïga, point focal Fiba-Afrique au Mali.

Selon le président de la Commission nationale d’organisation, le Mali a été retenu par l’instance dirigeante du basketball africain pour abriter la 21ème édition de l’Afrobasket masculin U18, après le succès de différentes compétitions de basketball que notre pays a organisées ces dernières années.  “Aujourd’hui, nous sommes fiers du choix porté sur notre pays et prêts à accueillir les équipes participantes avec tous les honneurs. Depuis que nous avons reçu cette bonne nouvelle de la part de la Fiba-Afrique qui est l’organisation de ce grand rendez-vous du basketball africain, le département des Sports, ainsi que tous ses partenaires sont à pied œuvre pour que cette compétition soit une réussite”, a-t-il expliqué.

Quant à Harouna B. Maïga, vice-président de la Commission nationale d’organisation, il a expliqué aux journalistes qu’au total 8 pays sont attendus à Bamako pour cette 21ème édition de l’Afrobasket masculin U18 : outre le Mali, pays hôte, il y aura le Sénégal, l’Angola (Champion en titre), la Tunisie, le Rwanda, l’Ouganda, le Madagascar et un pays invité de la Fiba-Afrique dont le nom n’est pas encore communiqué. “Toutes les rencontres se disputeront au palais des Sports Salamatou Maïga, mais deux sites, à savoir la salle Abdallah Mahamane Haidara du stade de 26 mars et la salle de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) ont été retenus par la Commission d’organisation comme sites d’entrainement des équipes”, a-t-il ajouté.

Pour gagner le pari de l’organisation et de la mobilisation, le soutien et l’engagement des autorités du pays sont indispensables. Ce dont le président de la Commission ne doute point. “Je peux vous rassurer de la volonté politique claire des autorités du pays de promouvoir le sport et d’organiser des grandes compétitions sportives dans notre pays. Le département des Sports est prêt pour accompagner la Commission afin que cette compétition puise être une réussite totale sur tous les plans”, dit-il.

Il a conclu ses propos en invitant les journalistes pour plus d’implication dans l’organisation de la compétition. “La réussite de la compétition dépend aussi en grande partie de l’implication de la presse malienne et de l’accompagnement des partenaires. De notre côté, tout est fin prêt pour que les journalistes nationaux et internationaux puisent travailler dans les meilleurs conditions possibles”. A noter que les deux premiers de la compétition représenteront le continent africain au championnat du monde U19 en 2019.                       Mahamadou TRAORE

 

SOURCE: Aujourd’hui Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *