Violences conjugales : “il faut veiller davantage sur l’éducation des enfants”

Le manque de vigilance dans les foyers et de rejet de nos valeurs sociales seraient les principaux facteurs qui favorisent les violences conjugales, selon Oumou Diarra dite Diéma. L’animatrice socio-culturelle invite les mamans et belles-mères à veiller davantage sur l’éducation des enfants.
Cette production est réalisée dans le cadre du projet “Promotion Droits des femmes” de Studio Tamani et l’IMRAP avec un financement de l’Union Européenne.

 

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *