Vie associative : La Cafo toujours dans la tourmente

Deux jours avant la fin l’année, les maliens ont suivi une assemblée générale extraordinaire de la Coordination des associations féminines (Cafo) qui vu l’élection de Dembélé Oulematou Sow comme présidente de la faitière des femmes au Mali.

Le lendemain un communiqué télévisé annonce que cette assemblée générale est nulle et de nul effet. Ce communiqué vient prouver encore la cacophonie et les divergences qui minent la Cafo depuis longtemps. L’on reprocherait à la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Oumou Touré de refuser de céder son fauteuil de présidente qu’elle occupait depuis plus de 20 ans. Même après sa nomination comme ministre, elle veut continuer à avoir une main mise sur l’organisation. Pour ce faire, la ministre refuse d’organiser une assemblée générale pour désigner une présidente. Elle serait donc, à la base des divergences au sein de la Cafo et le communiqué remettant en cause l’élection de Dembélé Oulematou Sow, serait de son initiative. Nul besoin de dire que la Cafo à ce rythme n’est pas sortie de la tourmente.

 

Source : Azalai-Express

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *