Vente de l’eau minérale périmée au Mali : la DNCC est- elle complice ?

Depuis un certain temps, nous avons dénoncé dans une de nos parutions la vente sur le marché d’une importante quantité du stock 2013 de l’eau minérale EVA. Une situation qui perdure sous le regard complice de la Direction Nationale du Commerce et de la Concurrence et des associations de consommateurs.

Silence on vend de l’eau minéralepérimée EVA. L’analyste s’est fait le défenseur des pauvres consommateurs en dénonçant cette mauvaise pratique. Depuis ce temps, la direction nationale du commerce et de la concurrence qui est sensée sévir face à de telles pratiques, s’est magistralement tue. Est-elle complice à cette situation si non pourquoi ce silence radio ? Quid des associations de consommateurs qui normalement ont été créé pour la défense des droits des consommateurs ? Par ce silence, elles donnent raison à ceux qui les accusent d’être la pour des intérêts égoïstes.

En attendant, la balle est dans le camp du ministre de l’Industrie et du Commerce Mohamed Ag Erlaf pour demander des explications au directeur national du commerce et de la concurrence ensuite pour envoyer dans l’urgence une équipe de contrôleurs sur le marché afin de clarifier cette situation.

Oumar Baba TRAORE

Source : L’Analyste

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *