Union panafricaine de la Jeunesse (UPJ) : Bientôt un fonds panafricain de 50 millions de dollars

Dans le cadre de la présentation du bilan à mi-parcours du secrétaire général de l’Union panafricaine de la Jeunesse (UPJ), Souleymane Satiqui Sidibé était face à la presse vendredi à la Maison de la Presse. C’était en présence du président du Conseil national de la Jeunesse du Mali, Mohamed Salia Touré.  Le secrétaire général de l’Union panafricaine de la Jeunesse en a profité pour annoncer la création d’un fonds panafricain de la jeunesse.

Mohamed Salia Toure president conseil national jeunesse mali cnj

Créé en 1962 sous le nom de Mouvement panafricain des jeunes qui est a changé d’appellation  au congrès tenu en 2000 à Johannesburg pour devenir l’Union panafricaine de la Jeunesse avec 48 conseils de jeunesse. L’union est dirigée par 13 membres. Structure de coordination des organisations de jeunesse des Etats africains, elle fait également  des plaidoyers lobbying  en faveur des conseils de jeunesse.

Parmi les activités menées par le comité exécutif, on retiendra notamment le renforcement des capacités des différents conseils nationaux de la jeunesse. L’union s’est également battue au niveau de beaucoup de pays pour l’autonomisation des conseils nationaux de la jeunesse et  le leadership de mouvement sur tout le territoire africain.

Pour faire de cette autonomisation une réussite, le secrétaire général de l’Union panafricaine de la Jeunesse a annoncé la création d’un fonds panafricain de la Jeunesse d’un montant de 50 millions de dollars. La création de ce fonds sera entérinée lors des prochains rencontres de l’Union africaine par les chefs d’Etat. Des fonds nationaux pour la jeunesse seront également créés.

Ce fond servira à financer les projets des jeunes entrepreneurs africains, et ceux ayant des initiatives entrepreneuriales avec des projets innovants réalistes et bancables et surtout des projets ciblant le milieu rural. L’objectif est de promouvoir l‘entreprenariat chez les jeunes pour la paix et la stabilité de l’Afrique.

Satiqui Sidibé s’est également réjoui de la reconnaissance des conseils nationaux par l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu comme interlocuteur fiable dans les pays et l’adoption de la charte de la jeunesse africaine.  L’Union panafricaine de la Jeunesse a enfin envoyé des observateurs pour les élections dans plusieurs pays.

Pour sa part, le président du Conseil national de la Jeunesse du Mali a mis l’accent sur  l’apport de l’union, dans l’organisation de plusieurs activités tenues ici au Mali notamment les assises nationales de la jeunesse de la diaspora à Ségou, le forum de la jeunesse à Bamako et bientôt le forum des jeunes avant le sommet France-Afrique.

YD

Source : Nouvelle Expression

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *