Union Malienne des Aveugles du Mali (UMAV) : Une crise de bicéphalisme compromet l’avenir de la structure

L’avenir de l’Union Malienne des Aveugles du Mali (UMAV), à cause de la crise de bicéphalisme, est inquiétant. Les multiples échecs des tentatives de négociations entre les deux camps prouvent à suffisance l’ampleur de la crise qui couve au sein de cette structure jadis havre de paix, mais aujourd’hui devenue un foyer de tension.

La succession de Moumouni Diarra, le président sortant de l’UMAV, est en train de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Les deux candidats Hadji Barry et Issa Camara n’arrivent pas à accorder leurs violons et les multiples tentatives de négociations entamées par le ministre de la solidarité et de l’action humanitaire et la Fédération Malienne des Associations des Personnes Handicapées (FEMAPH) ont été un l’échec. Selon Moctar Ba, le président de la Fédération Malienne Des Associations des Personnes Handicapées (FEMAPH), la situation qui prévaut au sein de l’UMAV n’honore personne et que le ministre de la solidarité leur a demandé de tout mettre en œuvre afin de décanter la situation et de permettre à la structure de retrouver son calme et sa quiétude d’antan. Il a dévoilé les multiples démarches menées par eux afin de trouver une issue heureuse et de résoudre à jamais cette crise jusqu’à la rencontre du 19 octobre 2018 où il a été décidé par le secrétaire général par intérim du Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire de mettre en place un bureau consensuel sous la supervision du président de la FEMAPH et de lui donner le mandat de convoquer l’assemblée générale extraordinaire. Cet accord a été violé par Issa Camara qui a convoqué une assemblée générale et s’est autoproclamé président, explique Moctar Ba avant d’indiquer que tout le problème est parti de cette assemblée qui à ses yeux  n’avait pas sa raison d’être. « C’est après cet incident que tous les problèmes ont commencé, car l’autre camp aussi également a organisé une assemblée générale et a choisi Hadji Barry comme président, l’UMAV s’est retrouvée avec deux présidents,  chose inconcevable. Avec ses feuilletons juridiques ainsi que la fermeture des portes de l’UMAV. C’est ce climat délétère qui règne au sein de l’Union Malienne des Aveugles du Mali mais nous ferons tout pour rétablir l’ordre afin que l’UMAV retrouve sa quiétude d’antan aucun sacrifice ne sera de trop pour y parvenir », rassure le président de la Fédération Malienne Des Associations des Personnes Handicapées (FEMAPH). Pour Hadji Barry, l’institution ne peut pas être bloquée à cause d’une seule personne. Il a fait savoir que si Issa Camara voulait réellement le progrès de l’Umav, il n’allait jamais réagir de la sorte. « Tout a été mis en œuvre afin qu’un bureau consensuel soit mis en place mais Issa Camara a refusé et pire il va jusqu’à geler les comptes de l’Union Malienne des Aveugles », relate-t-il.  Nous avons tenté en vain d’avoir Issa Camara pour écouter sa version des faits. L’UMAV est devenu un foyer de tension et pour le bonheur de l’UMAV, le ministre de la solidarité et de l’action humanitaire Hamadou Konaté doit tout mettre en œuvre afin de débloquer cette situation qui n’a que trop durée et de permettre aux enfants de retrouver le chemin des classes.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *