Union des Journalistes pour la Promotion de la Diplomatie au Mali : Coopération franco-malien

L’Union des Journalistes pour la Promotion de la diplomatie au Mali a  organisé une conférence de presse le samedi 27 mai 2017 à la maison de la presse. La conférence était animée par l’Ambassadrice de la France au Mali, Mme Évelyne Decorps . C’était en présence du président de l’UJDM Amadou Mahamane Sangho et plusieurs membres de l’UJDM. L’objectif de cette conférence de presse est de parler sur la relation entre la France et Mali.

abdoulaye diop ministre affaires etrangeres evelyne decorps ambassadrice france mali

Le président de l’UJDM Amadou Mahamane Sangho a précisé que c’est le début d’une série de conférences que l’UJDM entend initier chaque mois avec l’ensemble des diplomates accrédités dans notre pays. L’Union des Journalistes de la Promotion de la diplomatie au Mali  avec elle, l’ensemble de la presse malienne à travers sa structure faitière, la maison de la Presse vous en sait gré. Selon son président, l’UJDM est une association regroupant une trentaine d’organes, toute presse confondue, créée le 23 août 2011, et dont les objectifs se résument ainsi qu’il suit : « Mieux faire connaître les différents partenaires intervenant dans notre pays et leur apport dans le développement économique et social; Vulgariser les acquis de la coopération entre le Mali et ses partenaires par le biais d’une communication efficiente; Dynamiser cette coopération à travers la création d’espaces d’échanges féconds sur des sujets d’intérêt mutuel « .
Pour l’ambassadrice de la France au Mali, Mme Evelyne Decorps  « le Mali et la France entretiennent des relations étroites et confiantes tant pour des raisons historiques et culturelles que du fait de la présence en France d’une importante diaspora malienne. Les relations politiques se sont densifiées ces dernières années et comptent, depuis 2013, de nombreuses visites bilatérales.  Le Président de la République François Hollande s’est rendu au Mali en février 2013, accompagné du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius (Sévaré, Bamako, Tombouctou), puis lors de la cérémonie d’investiture du président Keïta  à Bamako le19 septembre 2013Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a effectué une visite à Bamako les 4 et 5avril, ainsi que le 28 mai 2013 ».

Mme Évelyne Decorps a fait savoir que << le Mali a accueilli le 27e sommet Afrique-France en janvier 2017, auquel ont participé 32 chefs d’État et de gouvernement>>. L’ambassadrice de la France au Mali Evelyne Decorps a précisé que Seize entreprises françaises sont implantées au Mali, dont des filiales de BNP-Paribas, Total, Laborex.

Le Mali concentre 2,7% des exportations françaises dans la région Afrique-océan Indien. La France reste le premier fournisseur du pays avec 10,3% de part de marché, devant le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Elle dira que sur la Coopération culturelle, scientifique et technique le Mali est l’un des 16 pays prioritaires de la politique de développement française.

En octobre 2015, lors de la conférence des bailleurs à l’OCDE, 360 millions d’euros d’engagements français ont été annoncés pour 2015-2017, dont près de 80 destinés aux régions du Nord. La France est le 3ème  bailleur bilatéral du Mali derrière les Etats-Unis et le Canada. Elle est allée au-delà des promesses faites lors de la conférence de Bruxelles, avec 221 millions d’euros de projets en 2013/2014 (appui budgétaire, soutien au secteur privé, santé, développement local).Les actions françaises se concentrent sur trois secteurs : infrastructures ,eau et énergie ; agriculture et développement rural ; services de base (santé et éducation).

Pour terminer, elle a indiqué que dans le domaine de la santé, la contribution française au Fonds Mondial représente notamment un montant de 10 M€ au Mali. Un appui conséquent est également apporté au secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche, à la société civile et à la gouvernance.

Dans le domaine de la sécurité, la France participe aux missions européennes de formation et de conseil EUTM Mali (forces armées) et EUCAP Sahel Mali (forces de sécurité intérieure). À titre bilatéral, la France met à disposition des coopérants militaires et soutient l’Ecole du maintien de la paix de Bamako et l’Ecole militaire de Koulikoro. Elle appuie la montée en puissance des forces armées maliennes dans le cadre du partenariat militaire de coopération transfrontalière mis en place avec les États du G5 Sahel.

Daouda Diankoumba

Le Pouce

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *