Une des preuves du complot international contre le Mali : Pourquoi Amnesty International et les autres ONG de droits de l’homme, n’ont jamais eu le courage de dire qui a armé les rebelles du MNLA et leurs associés qui tuent sauvagement et endeuillent le Mali ?

Depuis le déclenchement de la rébellion barbare et sanguinaire du MNLA, MUJAO, Ançardine et AQMI, dans le nord du Mali, les Organisation et ONG internationales, ayant pour vocation de défendre les Droits de l’Homme, ne cessent de produire des rapports, sur la violation de droits.

 

Dans leurs rapports, ces Organisations et ONG, reconnaissent que les violations des droits de l’Homme, ont souvent été pratiquées, tant par les rebelles que par l’Armée malienne. Elles déplorent aussi l’aggravation de l’insécurité, à cause de l’ampleur du terrorisme dans le nord et désormais dans le Centre du pays.

Quant aux origines des rébellions, ces organisations et ONG parlent de la Libye, à la suite de la guerre que l’OTAN a menée pour assassiner Kadhafi.

Curieusement, ces mêmes organisations et ONG, n’ont jamais mentionné dans leurs différents et multiples rapports, les origines des armes lourdes que possèdent tous les mouvements rebelles criminels et leurs associés qui tuent sans foi ni loi au Mali.

Comment de grandes Organisations et Ong, ont-elles décidé de se taire sur les origines des armes que possèdent les criminels ?

Si des rebelles sont venus de la Libye avec des armes lourdes, l’intelligence demande que l’on s’interroge sur les origines ou les provenances de leurs armes.
Évidemment, les enquêtes de ces organisations et ONG, devraient aussi normalement s’orienter sur les complices qui financent ces rebelles. Le fait que ces Organisations et ONG se taisent volontairement sur les origines des armes des rebelles et de leurs complices qui les financent, justifie, encore une fois, l’existence d’un grand complot contre le Mali.

C’est impensable qu’aucune des Organisations et ONG de défense des Droits de l’Homme, dont Amnesty International, ne parviennent pas, à se soucier de l’origine des armes que les criminels utilisent pour tuer et violer les Droits de l’Homme au Mali.

Dans le fond, ces organisations et ONG ne dénoncent jamais les grandes puissances qui les financent. C’est dire que le Mali est malheureusement et tristement victime du complot international.

Youssouf Konaré

Nouveau Réveil

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *