Trois conseils à la jeunesse du Mali et du monde

1- Ne jamais perdre espoir : Quelques soient les difficultés du moment, il faut se projeter dans l’avenir, ne pas regarder l’instant qui est infime là où l’avenir est infini. Ainsi se fixer des objectifs constants et souligner qu’une vie ne se joue pas sur une année, mais sur la durée.

2- Planifier : La vie est une aventure que certains subissent parce qu’ils n’ont pas de plan. Planifier suppose réunir l’intelligence indispensable à l’atteinte des objectifs : Quels délais ? quels moyens ? comment et où ? avec qui et surtout quoi ?

3- Travailler : Un plan ne se réalise pas tout seul et personne ne le réalisera à votre place. Alors il faut travailler et c’est le plus difficile pour beaucoup, puisque cela demande une multitude de sous actions : Il faut d’abord acquérir une expertise dans quelque chose, ce qui implique se donner le temps d’apprendre, avoir une connaissance non superficielle pour que le travail ne relève de l’aléatoire, mais de la maitrise d’un sujet. Tout cela cimenté par le courage et l’effort, c’est à dire la puissance de la volonté.

Après, il est possible de ne pas atteindre ses objectifs, sans que cela soit ni de votre faute, ni celle d’autrui. C’est là qu’intervient la foi pour les croyants, le caractère pour les autres. Il faudra savoir tourner la page et écrire de nouvelles pages, sans rage ni aigreur, sans crainte. Il faut comme l’a dit le philosophe déconstruire, recommencer et redevenir à chaque fois.

Voici quelques leçons qui me viennent du peu que j’ai vécu. Je souhaitais les partager avec mes cadets, tout en leur soulignant que le grand secret à l’essence de toute entreprise humaine reste la générosité. Dieu veille.
Madani Tall

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *