TRANSITION : Des citoyens réclament les militaires à la tête

Après le renversement du régime d’Ibrahim Boubacar survenu le 18 août 2020 dernier par les mutins venus de Kati, des discussions sont toujours en cours, qui pour assurer la transition ? En tout cas, des civils réclament les mutins à la tête de l’instance.

 

Afin de donner une bonne image à notre pays et nous sortir de cette crise qui n’a que trop duré, des citoyens réclament à la tête de la gestion du pays, des militaires. Pour plusieurs personnes interrogées sur la question, le Mali serait mieux dans la main des militaires. Et depuis le samedi 22 août 2020, le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) rencontre tous les acteurs concernés sur la question. Même si certaines parties de la population propose les civils aux commandes, d’autres n’approuvent pas cette idée. C’est le cas de Mme Haby Sangaré, habitante de Banankabougou. Elle pense que le pays sera bien dans la main d’un militaire.

« Je pense que les militaires pourront relever le défi auxquels le Mali est confronté. Nous devons donner cette transition aux militaires, parce que ce sont eux qui ont parachevés la lutte populaire. Donc, je pense qu’avec eux et un Premier ministre civil, le Mali s’en sortira de cette crise. Ça sera une bonne initiative et une opportunité de ramener la paix et la prospérité pour notre pays. Si nous voulons réellement un changement, nous devons donner cette chance aux militaires », propose Mme Haby Sangaré.

Oumar Touré partage ce même avis : « Je trouve raisonnable que la transition soit dirigée par des militaires, car le peuple ne fait plus confiance aux politiques qui ne font que manipuler les populations. Donc, il faut qu’on arrête de mentir aux Maliens. Avec les militaires, notre pays se remettra sur les rails, et inculquer le civisme aux gens. C’est ainsi qu’ils vont récupérer les fonds volés et ils organiseront les procès et rebâtir une armée forte », défend Oumar Touré.

Pour Cheick Ndiaye « les militaires ont beaucoup le sens du patriotisme que la plupart des civils. Ils comprennent mieux le sens de la responsabilité. Et qui de mieux qu’un militaire pour diriger un pays qui vit une guerre contre les terroristes sans résultat malgré la multitude de forces présentes dans les zones. Pour moi, les militaires doivent gérer cette transition accompagnée par un Premier ministre civil ».

Pour Siaka Togola, le Mali pourra s’en sortir avec  cette junte militaire.

« Je pense que ces mutins ne sont pas comme les autres. Ils ont l’esprit de responsables et capables d’amener loin notre pays. Depuis la chute du régime d’Ibrahim Boubacar Keita, ces militaires ont montré à la population malienne qu’ils sont là pour le peuple. Car d’après eux, ils ont mis fin à la souffrance et à l’inquiétude des Maliens. Donc, je pense qu’ils méritent la confiance des Maliens. C’est pourquoi, nous devons les accompagner à hauteur de souhait cette junte dans la gestion de cette transition », dira-t-il.

Cependant si certains proposent les mutins pour la transition, d’autres rejettent cette idée.

Ousmane Diallo, habitant de Faladié, dit comprendre déjà le jeu des militaires.

« Je sais à quel jeu jouent les militaires. Pour moi, il faut obligatoirement un civil à la tête de la magistrature suprême pour cette transition. Je pense que les militaires ont annoncé une transition civile et ils doivent rester sur cette décision. Ils ont fait ce qu’il fallait faire, maintenant nous ne voulons pas du tout un militaire aux commandes », fustige Ousmane Diallo.

Lire la suite sur L’indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *