Trafic de drogue : UNE NOUVELLE PRISE A BAMAKO-SENOU

L’intensification de la lutte contre le trafic des stupéfiants ne semble avoir aucun effet dissuasif sur ceux qui s’adonnent à cette activité proscrite. Les agents de la Cellule aéroportuaire anti-trafics, (CAAT), antenne de l’Office central des stupéfiants, viennent de saisir à nouveau un kilogramme de cocaïne. Cette prise qui a eu lieu le 28 avril, a été effectuée sur un ressortissant nigérian.

trafique drogue cocaine canabis chanvre indien
La présentation du suspect et de la drogue saisie a fait l’objet d’un point de presse animé jeudi dernier par le chef du CAAT, le capitaine Alhader Yoro Maïga. Celui-ci a expliqué que le suspect avait voyagé à bord d’un vol de la compagnie aérienne TAP Portugal en provenance de Sao Paulo via Lisbonne. Il devait ensuite rallier par la route sa destination finale, Lagos.
L’homme, si l’on se fie à ses papiers d’identité, est âgé de 25 ans. Il se nomme Ewurum Chinedu Desmond et se dit footballeur. A sa descente d’avion, il a été interpellé et conduit dans les locaux de la Cellule aéroportuaire anti-trafics. A la suite d’un interrogatoire et d’une analyse urinaire, il a fini par reconnaître les faits. Au total, il avait ingéré 66 boulettes de cocaïne d’une valeur marchande estimée à entre 60 et 70 millions de Fcfa.
Cette saisie vient grossir les statistiques de drogue saisie par l’OCS. Il s’agit de la troisième prise effectuée en 2015. En effet, le 28 janvier, 1,112 kilogramme de cocaïne avaient été découverts sur Mohamed Boncana Maïga qui voyageait à bord d’un vol de Ethiopian Airlines. Le 4 avril, c’était au tour de Kalokoh Momoh Hassan et Augustine Sesay (tous deux de nationalité sierra léonaise) de se faire coincer avec 2,49 kilos de cocaïne. Et comme Ewurum Chinedu Desmond, ils étaient en provenance de Sao Paulo au Brésil via Lisbonne sur un vol de TAP Portugal.
Créée par un arrêté interministériel en décembre 2011 dans le souci d’améliorer la coordination nationale et internationale de la lutte contre le trafic de drogues et autres activités criminelles, la  CAAT a mission de contrôler les personnes, les bagages, le fret et les courriers postaux en transit, à l’arrivée et au départ de l’aéroport de Bamako-Sénou.
Aminata Dindi SISSOKO

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.