Togo – Lomé : Le responsable local du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur cité dans une affaire de drogue

Une affaire de trafic de drogue pollue l’atmosphère entre maliens de la diaspora à Lomé. Un transporteur de gros porteur, le président du conseil de base des maliens de l’extérieur et amis plus la police togolaise, voilà une affaire qui risque de coûter très cher à un cadre de la diaspora.

Dramane  Cissoko est locataire de son état. Il est actif sur l’axe Bamako – Lomé, pour assurer le fret des commerçants maliens entre les deux villes ; précisément de Lomé à Bamako. En plein dans son busines, il y’a de cela quelques mois passé, Dra le locataire tombe dans un problème, non des moindres. Des informations précisent qu’un certain Issa le dogon et complices ont glissé de la drogue dans le camion du nommé Dramane.

Nous nous sommes intéressés à cette affaire rocambolesque.

Il nous revient d’apprendre que c’est au moment du chargement que le locataire Cissoko a constaté que de la drogue se trouve parmi les colis entassés de son camion. Immédiatement, il a pris contact avec un certain  Daouda Dembélé dit Daou, pourdes conseils.

Daou à son tour, a appelé un certain Issouf Coulibaly, qui se trouve être le Président du conseil de base des maliens de l’extérieur. A ce dernier, Daou remet le colis sale, qui serait en fait un sachet de 15kg de drogue, répartis en 5sachets de 5 kilos.

Curieusement, les nommés Issouf Coulibaly et Daou Dembélé ont gardé par devers eux le colis, tout en promettant à Cissoko de le rappeler plus tard.Cinq (5) mois ont passé et c’est le silence radio au niveau des responsables du haut conseil de base des Maliens de l’Extérieur.

Les choses restèrent comme tel pendant un long jusqu’à ce que Cissokos’en lasse car ne comprenant plus rien dans la situation, surtout du côté du président Issouf.

Finalement, Cissoko décide de porter l’affaire devant le commissaire de police de  Forever à Lomé.Le commissaire principal M. Yakatche convoque les intéressés le lundi 18 février 2020.

Selon notre source, face à la police togolaise, Issouf Coulibaly, Président de base du conseil du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, aurait soutenu avoir détruit les 15 kg de drogue. Qui peut témoigner ? Personne, car Issouf dit avoir agi seul.

Peu convaincu, le commissaire insiste auprès de Issouf pour savoir la vérité.  Car ce n’est pas de son ressort de détruire seul les drogues, ditle commissaire.

Sur ces faits, le président de base du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur a été maintenu dans les locaux du commissariat, jusqu’au mercredi 19 février 2020.

Selon de sources, des négociations ont été ouvertes par des maliens pour sortir Issouf de cette mauvaise passe. Le consul honoraire, du nom de Yattabaré, serait informé du dossier et serait disposé à trouver une solution au problème qui n’honore point la diaspora malienne et le Mali.

Aux dernières nouvelles, le règlement à l’amiable aurait été rejeté par le plaignant, le locataire Dramane Cissoko.

Dans ce chaos, les maliens de Lomé se posent la question de savoir si le sieur  Daouda Dembélé, cité dans cette sale affaire de trafic de drogue, mérite encore son titre de Chevalier de l’Ordre National du Mali?

Affaire à suivre

Le Délibéré

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *