Télévision : LES BAMAKOIS JUGENT L’ORTM »

« J’aimerais bien être fier de l’ORTM » est le titre d’une étude/enquête sur l’utilisation et l’image de la chaîne de télévision nationale au sein de la population de Bamako, réalisée par Média in Coopération and Transition (MiCT) sur financement de la fondation Friedrich-Ebert Stiftung.

ORTM LIVE DIRECT

Le document a été présenté au public, mercredi au Centre international de conférences, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de Communication. Mahamadou Camara avait à ses côtés pour la circonstance, l’ambassadeur d’Allemagne, Günter Overfeld, le représentant résident de la Fondation Friedrich-Ebert, Jan Fahlbush, le directeur général de l’ORTM, Baly Idrissa Sissoko. Les membres du cabinet du ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, le directeur général de l’AMAP, Ousmane Maïga, les responsables de l’ORTM et de nombreux collègues de la presse privée ont assisté à l’événement.

L’étude visait à rassembler des informations sur l’utilisation de la télévision publique, l’ORTM, ainsi que sur les motifs et les habitudes d’utilisation et les opinions des téléspectateurs sur la chaîne. Les résultats de l’étude doivent aider l’ORTM à améliorer ses programmes afin de répondre au mieux aux attentes des téléspectateurs. En raison de restrictions budgétaires, l’enquête n’a pu couvrir que la capitale.

Des questionnaires standardisés et groupes de discussions ont permis de recueillir les informations sur l’utilisation de la télévision en général et de l’ORTM en particulier par les Bamakois, la couverture de l’ORTM et son image au sein du paysage télévisuel national et international. L’enquête s’est intéressée, entre autres, au comportement de la chaîne nationale, aux reformes en cours ou qui doivent être menées, à la crédibilité et à la qualité des programmes ou encore à la fréquentation des téléspectateurs, a expliqué Jan Fahlbush.

L’étude a été introduite par Klaas Glenewinkel, le directeur de MiCT, les résultats et perspectives présentés par Erik Houinsou et Jean Claude Ramige de Média in Coopération and Transition.

Selon l’étude qui a interrogé 1400 personnes, 80% des Bamakois regardent la télévision nationale, 35% la jugent crédible et plus de 50% de la population croient en son indépendance contre 10%, a expliqué le diplomate allemand, Günter Overfeld.

Le directeur de l’ORTM s’est félicité de la réalisation de cette étude qui cadre avec les objectifs des pouvoirs publics de moderniser la télévision nationale et de répondre aux exigences de plus en plus fortes des Maliens de l’intérieur et de la diaspora. « Nous travaillerons pour que le Malien dise, je suis fier de l’ORTM » a promis Baly Idrissa Sissoko qui a souhaité une fois de plus l’accompagnement des pouvoirs publics et des populations.

Mahamadou Camara a rappelé les ambitieuses réformes en cours pour moderniser l’ORTM afin de faire de la chaîne une fierté nationale. Ces reformes concerneront le changement de statut, le renforcement des équipements et des capacités des techniques, l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents, mais surtout l’adaptation de la grille des programmes aux préoccupations des téléspectateurs.

L’étude va dans une seconde phase concerner l’ensemble du Mali.

Be. COULIBALY  

source : essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.