Table ronde sur la mise en œuvre des programmes de développement des collectivités territoriales du district de Bamako : Les acteurs en conclave

L’hôtel Kempiski de Bamako a abrité le cadre d’une table ronde sur la mise en œuvre des projets de développement prioritaires inscrits dans le PDESC des collectivités territoriales du district de Bamako. L’objectif de cette table ronde était de renforcer les capacités des collectivités territoriales du District de Bamako dans la mobilisation des ressources financières pour la réalisation des actions de développement retenues dans les PDESC respectifs. C’était sous la présidence de Mme Touré Kadidia Dienta, Directrice résidente, Mali SNGP en présence de nombreuses hautes personnalités.

Pour une meilleure participation des partenaires techniques et financiers à la mise en œuvre des documents de planification, les Communes du district de Bamako ont sollicité l’Agence de développement régional (ADR) en tant que structure chargée d’assister la mairie du district de Bamako et les six communes dans l’exercice de la maitrise d’ouvrage du développement régional et local, pour l’accompagner dans l’organisation d’une table ronde.

Dans le cadre des accords bilatéraux entre le gouvernement malien et le gouvernement américain, le Programme de gouvernance locale intitulé en anglais « Mali Sub-National Governance Program Mali (SNGP) » est un programme de cinq ans financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Mali SNGP est mis en place par Tetra Tech, ARD, en partenariat avec Management Systems International (MSI) entre autres.

Selon Mme Touré Kadidia Dienta, Directrice résidente de Mali SNGP, la loi 93- 008 portant sur la libre administration en République du Mali et modifiée en 2012 et en 2017 stipule, je cite : “les Collectivités territoriales ont pour mission la conception, la programmation et la mise en œuvre des actions de développement économique, social et culturel d’intérêt régional et local“.

Et d’ajouter que pour la mise en œuvre de cette mission de conception, de programmation et de réalisation des actions de développement économique, social et culturel d’intérêt régional ou local, l’ensemble des communes dans le district de Bamako ont élaboré leur PDESC pour la période 2016-2020 pour les unes et 2017-2021 pour les autres. Elle suppose que l’élaboration de ces PDESC est intervenue dans un contexte de participation active de toutes les forces vives de la communauté.

L’appui de Mali SNGP à l’ADR est le témoignage de la fraternité, de l’amitié, de la solidarité et de l’exemplaire partenariat entre les gouvernements et les peuples américains et maliens. « C’est aussi la preuve de notre engagement indéfectible à accompagner la décentralisation à travers la régionalisation »,a-t-elle expliqué.

A l’en croire, à la sortie des travaux de cette première journée, les participants parviendront à une synthèse générale des actions prioritaires de développement inscrites dans les différents PDESC et les propositions d’actions de synergie entre les collectivités et les différents intervenants dans le développement.

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *