Tabacoro : Ce Monsieur d’Edm-sa qui conditionne la libération d’électricité à son pourcentage du marché ?

A Tabacoro sur les sites des 3.743 logements sociaux, le problème d’électricité persiste à certains endroits. Selon nos informations, à l’origine de ce problème se trouve un cadre de l’Edm-sa qui aurait exigé à l’entreprise le paiement de son pourcentage du marché contre la fourniture d’électricité aux habitants. Une information démentie par des responsables de l’EDM-sa.

Électricité libérée à certains endroits à Tabacoro logements sociaux, transformateur grillé remplacé par l’entreprise, même autorisée par les plus hautes autorités du pays, la libération d’électricité sur tous les sites des 3.743  logements sociaux de Tabacoro et Kati n’est toujours pas effective ou du moins tarde à venir à  certains endroits.

Selon nos informations reçues, Monsieur X de l’Edm-sa conditionnerait l’envoi de ses hommes pour la finalisation des travaux sur le site où le transformateur grillé a été remplacé, il y a une semaine, au paiement de son pourcentage par l’entreprise qui a fait le travail.

« Tout est fini maintenant, nous avons amené un nouveau transformateur, donc, le courant est disponible. Mais, pour que les maisons soient alimentées en électricité, l’Edm-sa doit envoyer ses hommes qui vont faire le raccordement », explique une source tue.

Part du patron

Interrogé sur pourquoi le courant n’est toujours pas libéré étant donné que le blocage ait levé, notre interlocuteur précise que cela est dû au fait que le patron (terme qu’il a utilisé), placé à la direction centrale de l’Edm-sa, n’a pas reçu l’argent que l’entreprise doit lui donner en contrepartie.

« On doit donner la part du patron pour qu’il envoie ses éléments finalisés le travail sur le site. Nous sommes là-dessus et dès que nous lui donnions un peu, il va envoyer ses hommes libérer l’électricité », ajoute la même source.

Contactés, des responsables de l’EDM-sa apportent des précisions et estiment que l’information qu’on fait croire aux gens est fausse et sans fondement.

« C’est faux et archi-faux. Celui qui vous a dit cela n’est au courant de rien. D’ailleurs, ce ne sont pas des choses qui se disent comme ça. Une électrification d’une zone à forte densité comme Tabacoro, il y a des normes à respecter », répond M. Sissoko, chef de service communication de l’Edm-sa.

De son côté, le chef d’agence de Yirimadio M. Fodé Camara soutient que  cette affirmation incriminant un cadre de l’Edm-sa ne tient pas debout. Connaissant bien le problème dont qu’il est question sur le site, M. Camara rappelle qu’il y a au total 15 postes à Tabacoro logements sociaux.

Procédure à respecter

« Les postes 11 ; 9 ; et 15 ont été les premiers réceptionnés provisoirement, après que le 11 ne soit grillé. Lequel doit être remplacé par l’entreprise », explique Fodé Camara, puis il ajoute. « Il y a une procédure à la matière à respecter. Peut-être, ce sont des étapes qui n’ont pas été validées. Sinon, dire que quelqu’un bloque quelque chose, cela m’étonne ».

Pour lui, si le transformateur qui était grillé depuis longtemps est réparé par l’entreprise, celle-ci doit informer l’Edm-sa.

« Ils doivent informer l’Edm-sa. On doit effectuer ensemble une visite sur les lieux pour voir si les caractéristiques de la machine sont bonnes », estime M.Camara.

Même démentie par des responsables de l’Edm-sa, si cette pratique se révèlerait vraie, il est clair qu’elle est de nature à ternir l’image de la structure, fortement critiquée par ses clients, ce dernier temps, de ses coupures intempestives.

O.Morba/lexpressdumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *